Actualité Finance

La baisse des rendements aggrave les taux négatifs

La baisse des rendements en Europe aggrave le contexte de taux d’intérêt négatifs

La Suisse n’a plus les taux d’intérêt à long terme les plus bas du monde. En effet, les rendements obligataires dans la zone euro sont en train de tomber à des niveaux historiquement bas.

Depuis le choc corona et les interventions d’urgence des banques centrales en mars, le marché des obligations d’État semble être gelé. Les taux d’intérêt sont bas. “Ce n’est plus un vrai marché”, déclare Steen Jakobsen, économiste en chef de la Saxo Bank. “Les taux d’intérêt ne sont plus déterminés par l’offre et la demande, mais par les gouvernements et les banques centrales”.

Récemment, cependant, le marché a connu une certaine évolution. Alors que les taux d’intérêt à long terme aux États-Unis ont légèrement augmenté depuis le mois d’août, les rendements dans la zone euro continuent de baisser. Les Bunds allemands sur dix ans ne rapportent plus que -0,62%. Auparavant, les taux d’intérêt n’étaient aussi bas qu’au début de la Coronapanik et à l’été 2019. Le rendement français sur dix ans est passé de 0 à -0,33% depuis juin ; le rendement néerlandais a chuté de -0,15 à -0,51%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *