Actualité Finance

SMI : peu de changement aujourd’hui

Le SMI fait son retour – Wall Street plus ferme

Le marché boursier suisse s’est entre-temps révélé stable. Les poids lourds de l’industrie pharmaceutique pèsent lourd. Logitech est en train de sauter sur l’occasion. UBS et Kühne+Nagel bénéficient de chiffres trimestriels.

Mardi, la bourse suisse connaîtra une épreuve de force entre optimistes et pessimistes. Le SMI (SMI 10184.14 -0%) est en baisse de 0,2% peu après l’ouverture. Au début de la négociation, elle devient positive. Vers midi, l’indice principal perd davantage et semble donc avoir trouvé sa direction, du moins pour le moment. Dans l’après-midi, cependant, un contre-mouvement se produit rapidement et la baisse est contenue. Il y a actuellement suffisamment de facteurs négatifs, selon les commerçants. Outre les négociations dans l’impasse sur un nouveau plan de relance de l’économie américaine, les négociations entre Bruxelles et Londres sont tout sauf satisfaisantes. Tout cela est éclipsé par la hausse mondiale des chiffres des infections à corona et par les inquiétudes quant aux conséquences économiques.

À New York, les investisseurs sont une fois de plus un peu plus confiants. Les trois principaux indices de Wall Street sont en hausse. Le S&P 500 (SP500 3426,92 -1,63%) est en hausse de 0,7%. Le Dow Jones (Dow Jones 28433,05 0,84%) augmente de 0,6%. La bourse des technologies composites du Nasdaq a également progressé de 0,6 %.

Aux États-Unis, les deux négociateurs doivent parvenir à un accord d’ici ce soir afin de préparer une loi d’aide qui pourra être adoptée avant les élections, a déclaré le commerce. Les espoirs que cela se produise s’évanouissent cependant. Compte tenu du nombre croissant d’infections à corona, l’Irlande est désormais le premier pays de l’UE à annoncer le deuxième verrouillage.

UBS voulait

Dans le SMI, l’UBS en particulier (UBSG 11,37 4,03%) gagne du terrain. La grande banque a réalisé une performance meilleure que prévu au troisième trimestre. Outre l’augmentation des revenus, des effets ponctuels ont également contribué à cette évolution. Dans un peu plus d’un mois, les actionnaires de l’UBS devraient pouvoir bénéficier de la deuxième tranche de dividende de l’exercice écoulé, qui a également été bien accueillie.

Les chiffres peuvent être appliqués aux parts du concurrent Credit Suisse (CSGN 9,97 1,57%).

Les actions des deux fabricants de montres Richemont (CFR 63,96 2,11%) et Swatch Group (UHR 212,1 0,66%) se portent bien. Dans la matinée, les dernières données ont montré que la dernière hausse de la courbe de forme du secteur horloger a encore stagné en septembre. Dans un premier commentaire, les experts de Bernstein ont également souligné que la demande de montres coûteuses continue d’augmenter, alors que le marché des modèles à bas prix continue de décliner.

Chez le fournisseur pharmaceutique Lonza (LONN 581,2 -0,14%), les détaillants accusent les nouvelles du partenaire américain Moderna d’être à l’origine des hausses de prix. Avec un peu de chance, Moderna s’attend à ce que les États-Unis approuvent d’urgence son propre vaccin contre Covid-19 en décembre. Ainsi, une partie de la population américaine – par exemple le personnel médical ou les personnes âgées – pourrait être vaccinée avant même l’approbation officielle.

L’homologue, en revanche, serait de nombreux représentants de la scène pharmaceutique suisse. Outre Novartis (NOVN 78,07 -0,66%), Roche (ROG 307,2 -1,36%) et Alcon (ALC 55,62 -1,28%) connaissent également des baisses supérieures à la moyenne. De légères pertes de prix dans le troisième poids lourd Nestlé (NESN 107,54 0,24%) freinent le marché global.

Logitech avec hausse des prix

L’entreprise technologique Logitech (LOGN 84,28 14,82 %) continue de bénéficier fortement du travail à domicile. Les actions sont en hausse. Le fabricant de souris a de nouveau réalisé des gains importants de juillet à septembre. “Des chiffres forts à tous les niveaux”, déclare un premier commentaire du Credit Suisse.

Le groupe logistique Kuehne + Nagel (KNIN 188.1 1,62%) a réalisé des performances nettement supérieures aux attentes. Chez Kuehne + Nagel, non seulement les affaires ont repris au troisième trimestre, mais les bénéfices ont même augmenté de manière significative. En plus de la gestion des coûts, cela a également été soutenu par un effet ponctuel positif. Les analystes sont également impressionnés par le cash-flow, comme le dit Baader Helvea.

Dufry (DUFN 37,12 8,51 %) se renforce après que le voyagiste a reçu plus d’argent que prévu lors de l’augmentation de capital.

En outre, des titres tels que Vifor, qui s’assure des parts de marché supplémentaires aux États-Unis grâce à un accord de licence, attirent également l’attention.

Sur le vaste marché, Dottikon est en forte progression. Le fournisseur de produits pharmaceutiques se prépare à la croissance future par le biais d’une augmentation de capital et d’une division des actions.

Burckhardt Compression (BCHN 238,5 -0,62%) est à la recherche d’un contrat de service.

Ascom (ASCN 11,9 -3,41%) se négocie également à un niveau plus ferme. L’entreprise technologique a reçu la commande d’un hôpital universitaire du sud de l’Allemagne pour renouveler sa solution de communication mobile via un partenaire de distribution. Le volume des commandes s’élève à environ 1,8 million de francs suisses.

Les marchés boursiers asiatiques sont inégaux

Les bourses asiatiques ont adopté mardi les lignes directrices des États-Unis. Le Nikkei 225 japonais est inférieur de 0,4 %. Le Topix, plus largement diversifié, est en baisse de 0,8 %. Le Hang Seng à Hong Kong est également légèrement négatif, à -0,1%. En Chine continentale, les choses se présentent un peu mieux : l’indice composite de Shanghai est en baisse de 0,1 % et le CSI300 est en hausse de 0,4 %. En Corée, le Kospi est de 0,3 % supérieur à la fin de la journée précédente.

Euro de plus de 1,18

L’euro a atteint la barre des 1,18 dollar mardi. Actuellement, la monnaie commune coûte 1.1815 dollars et donc beaucoup plus que lundi. À un niveau de 1,0720 fr., l’euro s’échange contre le franc légèrement au-dessus de son niveau de la veille. L’après-midi, le dollar s’éloigne de la barre des 0,91 par rapport à la monnaie suisse. Actuellement, le billet vert s’affaiblit à 0,9075 CHF.

Hausse du prix du pétrole

Le prix du pétrole augmentera mardi. Un baril (159 litres) de Brent de la mer du Nord (Brent 42,58 0,42%) coûte actuellement 42,50 $. Le prix de l’or ne bouge guère, à un taux de 1907 dollars l’once troy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *