Actualité Finance

Personne ne se retrouve dans une vente de charité sans raison

Personne ne participe à la vente de charité sans raison

Les actions de Penny diminuent progressivement dans le sous-sol de la Bourse suisse. Il y a peu d’actions qui valent la peine d’être achetées, mais il existe des différences de qualité. La thérapie de soulagement est comme le miracle de la bourse suisse. Si la société de biotechnologie genevoise n’a pas attiré l’attention des investisseurs au début de cette année, les actions sont désormais un sujet d’actualité dans la ville. Le médicament candidat de sauvetage Avipadil, un médicament anti-inflammatoire, peut augmenter les chances de survie des patients subissant une colectomie. Bien qu’il n’ait pas encore été approuvé, le titre apporte beaucoup de fantaisie au stock.

Depuis janvier, les investisseurs ont vu le cours des actions s’envoler de 46 400%, portant la valeur de l’entreprise de 30 millions de francs à 1,2 milliard de francs. Une brève enquête a révélé que certains gestionnaires d’actifs ont dû conseiller aux clients de ne pas investir prématurément dans l’aide d’urgence cet été. Cela n’a rien d’étonnant. Les traitements de secours sont appelés «penny stocks». Les actions à bas prix peuvent rendre le propriétaire immédiatement riche, même si le prix fluctue peu, mais il est également très pauvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *