Actualité Finance

Postfinance veut devenir plus efficace et supprime des emplois

Postfinance veut gagner en efficacité et licencier du personnel

Face à la baisse des bénéfices, l’activité de postfinance espère gagner en efficacité et licencier des salariés. D’ici fin 2021, les filiales de La Poste supprimeront environ 130 postes à temps plein. Cependant, dans le même temps, environ 80 nouveaux emplois seront créés, la plupart dans la nouvelle industrie numérique. De plus, l’entreprise a une nouvelle structure. Selon un communiqué de la société publié mardi, Postfinance a l’intention de prendre des mesures pour arrêter la tendance négative de la performance de la société qui dure depuis plusieurs années et éviter de tomber dans une perte. Outre l’amélioration de l’efficacité, les prestataires de services financiers prévoient également d’investir dans de nouveaux domaines d’activité.

Dans la nouvelle période stratégique, Postfinance divisera l’entreprise en quatre business units distinctes, qui doivent être «largement autonomes» et fonctionner indépendamment les unes des autres. Le nouveau «secteur d’activité» comprend une «solution de paiement» avec les opérations de paiement, une «banque de détail» avec une nouvelle banque numérique, une «première banque numérique» et une «plateforme commerciale» avec la plateforme Valuu.

Procédure de consultation

Un porte-parole de Postfinance a déclaré à AWP que la réduction prévue d’environ 130 emplois affectera principalement le secteur de la «banque de détail». Dans des domaines tels que le service client, le marketing, l’informatique, les opérations et les ressources humaines, il existe un risque de licenciements.

En outre, 260 autres postes post-financiers recevront des «ajustements de la législation du travail», ce qui peut signifier de nouvelles fonctions ou, dans certains cas, de nouveaux lieux de travail pour les personnes concernées. Selon Postfinance, les licenciements prévus nécessiteront des procédures de consultation. Les employés concernés devraient être en mesure de faire des suggestions sur la façon d’éviter les mises à pied ou de limiter le nombre de mises à pied et d’en atténuer les conséquences. La direction continuera à examiner les propositions reçues et à prendre une décision finale sur «si et dans quelle mesure» des mesures à la fin de novembre. Le milliardaire russe Vekselberg est en concurrence pour son compte Postfinance au tribunal de Berne Le problème de PostFinance: les retraités se plaignent de ne pas payer l’AVS

Les financements ultérieurs devraient à nouveau profiter des prêts Dans la mesure du possible, les licenciements devraient également être réalisés par la volatilité naturelle, l’expiration des contrats à durée déterminée et la retraite (anticipée) pour assurer un financement après coup. En cas de rejet, un “plan social parfait établi avec les partenaires sociaux” sera adopté.

Nouveaux postes numériques

Selon le communiqué, environ 80 nouveaux emplois seront créés principalement dans de nouvelles entreprises et plates-formes numériques, où il est dit qu’un “personnel supplémentaire avec des compétences diverses” sera nécessaire. Comme plusieurs médias l’ont rapporté, Postfinance prévoit de lancer une nouvelle banque numérique sous sa propre marque dans l’année à venir. Par exemple, le Credit Suisse a récemment introduit cette proposition.

Dans le domaine des plateformes, Postfinance entend continuer à développer sa plateforme actuelle de courtage hypothécaire Valuu. À l’avenir, Valuu deviendra une «plateforme indépendante de comparaison et de règlement» dans le domaine de l’assurance et de la retraite.

Syndicom nécessite des mesures d’accompagnement

Pour le syndicom, la réduction de l’éligibilité au budget financier prévu est «une stratégie douteuse aux dépens des salariés». Un communiqué indique que la stratégie de la filiale postale reste “encore fragmentée”. En outre, la population active est depuis longtemps mécontente des réformes en cours, principalement parce que «un grand nombre de consultants externes ont à leur tour avalé d’énormes sommes d’argent».

Le syndicat a demandé à la direction de PostFinance de prendre des mesures pour soutenir le projet, qui a pris au sérieux les préoccupations des salariés et les a inclus dans le processus de restructuration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *