Actualité Finance

L’action de la SGS augmente considérablement : la reprise après le blocage

Le cours de l’action SGS a fortement augmenté: reprise après avoir été bloquée dans une organisation qui simplifie le printemps 

Au cours du second semestre, l’équipe d’inspection du fret de SGS s’est remise de la récession après la crise du corona. 

SGS a déclaré mardi que les affaires ont progressivement repris au second semestre. L’entreprise genevoise peut même augmenter considérablement ses marges bénéficiaires. La société a déclaré que les ventes de produits biologiques avaient encore baissé au cours des mois de juillet à octobre. Cependant, la baisse était de 3,8%. En Chine, la croissance a été particulièrement prononcée. En revanche, les ventes de SGS ont reculé de 10% au premier semestre.

Elle a dit que, cependant, SGS était même en mesure d’augmenter son bénéfice d’exploitation de juillet à octobre (ajusté des facteurs spéciaux). L’amélioration continue des coûts y a largement contribué. En conséquence, les marges bénéficiaires d’exploitation ont fortement augmenté, a écrit SGS, sans donner de détails précis sur les variations des marges bénéficiaires. Alors que les activités de SGS ont commencé à reprendre au cours du second semestre, des mesures de verrouillage ont été mises en œuvre dans divers pays à l’automne pour se préparer à la deuxième vague de corona. SGS affirme que les deux derniers mois de l’année sont très importants pour l’entreprise. En raison de l’incertitude, il est toujours impossible de donner l’ensemble des signes 2020.

Synlab acquise 

L’inspecteur a également annoncé l’acquisition de Synlab Analytics & Services (A&S). La société appartient au groupe Munich Synlab et fournit des services dans les domaines de l’environnement, de l’analyse alimentaire et de la tribologie, et est principalement active en Europe. Selon l’annonce de 2019, A&S compte 2000 employés et a réalisé un chiffre d’affaires de 202 millions d’euros. 60% proviennent d’essais environnementaux, 20% d’essais alimentaires et 10% d’essais de surveillance des sciences de la vie et de la pureté du pétrole. En conséquence, cette société genevoise a réalisé une acquisition majeure. Généralement, SGS achètera des entreprises dont le chiffre d’affaires se situe entre les deux chiffres inférieurs ou même les chiffres inférieurs. SGS estime que le prix d’achat «pourrait être d’environ» 550 millions d’euros. Ce montant sera financé sur les ressources financières existantes. 

SGS simplifie l’organisation et ne gère que cinq départements 

En acquérant le département de tests A&S de Synlab, l’équipe de tests de produits SGS entend étendre ses services dans les domaines de l’environnement, de l’analyse alimentaire et de la tribologie tout en simplifiant la structure. organisation. A travers cette initiative, le groupe entend renforcer son La société genevoise a également annoncé mardi qu’elle allait inaugurer la tendance la plus importante sur le marché des tests, de l’inspection et de la certification.

Dans la prochaine étape de développement stratégique, SGS a l’intention d’étendre son réseau mondial et de se concentrer davantage sur les domaines de croissance de la santé, de l’alimentation, de l’environnement, de la consommation, de la connectivité, des ressources naturelles et de la durabilité. C’est pourquoi le nombre de départements d’activités sera ramené de huit à cinq actuellement. Grâce à cette étape, SGS espère être plus proche des clients, améliorer la coopération entre les départements et devenir plus agile sur le marché. Cela simplifiera également l’allocation des capitaux au secteur. La société expliquera d’abord en détail l’avenir du «nouveau» SGS lors de sa conférence de presse annuelle le 28 janvier, puis lors de la réunion des investisseurs en mai.

Comment l’action SGS a réagi 

Plus important encore, le marché est satisfait de la croissance positive de la rentabilité. Parfois, SGS sur SIX a augmenté de 3,54% à 2 544 francs suisses – lundi, le titre a augmenté de 2% en raison de la hausse globale du marché. Jean-Philippe Bertschy de Vontobel Bank a écrit que SGS a annoncé beaucoup de bonnes nouvelles. L’acquisition d’A & S représente une étape importante dans l’expansion de la gamme de services de SGS, que l’entreprise entend utiliser pour créer de la valeur ajoutée. Bertschy s’attend à ce que d’autres acquisitions et ventes se développent dans cette direction à l’avenir.

En prévoyant d’acquérir A&S active dans les domaines de l’environnement, de l’analyse alimentaire et de la tribologie (en particulier en Europe), SGS s’engage à atteindre une croissance dans ses zones de croissance cibles, ce que Daniel Bürki de ZKB juge positif. Cependant, ce qui a été agréablement surpris, c’est la déclaration sur l’évolution de la rentabilité au second semestre. Cela montre que les mesures coûteuses portent leurs fruits. Outre l’acquisition d’A&S, SGS a également annoncé qu’après une baisse de 10% au premier semestre de cette année, les ventes de juillet à octobre ont chuté de près de 4%. On dit que dans le même temps, les marges bénéficiaires d’exploitation se sont considérablement améliorées.

M. Bertschy a également déclaré que les activités des inspecteurs du fret se sont bien développées au second semestre. La baisse du chiffre d’affaires n’a pas été aussi sévère que celle de son rival Bureau Veritas, qui a reculé de 4,4% au troisième trimestre. De plus, les marges bénéficiaires d’exploitation ont été grandement améliorées. Les analystes de Vontobel se félicitent également de l’annonce de la rationalisation d’une organisation avec seulement cinq départements. Cela devrait être bénéfique pour le développement futur. Par conséquent, M. Becki s’attend à ce que SGS lance un plan à moyen terme attractif l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *