Actualité Finance

La pandémie pèse sur le géant jaune

La pandémie se concentre sur le géant jaune 

La performance des trois premiers trimestres a fortement baissé, mais elle a été légèrement stable ces derniers mois, signe d’une bonne évolution. 

La performance des trois premiers trimestres a fortement baissé, mais elle a été légèrement stable ces derniers mois, signe d’une bonne évolution. C’est le bilan de la Poste en 2020. Celle-ci est forcément affectée par l’épidémie de coronavirus, mais les conséquences peuvent ne pas être aussi graves que prévu. Fin septembre, La Poste a annoncé dans un communiqué que le bénéfice du groupe atteignait 136 millions de francs suisses, soit 127 millions de francs suisses il y a moins de 12 mois. Le bénéfice avant intérêts et impôts a également fortement baissé, passant de 195 millions à 176 millions, tandis que le bénéfice d’exploitation tombait à 5,113 milliards (-187 millions).

Par conséquent, les conséquences de la pandémie ont gravement affecté la situation financière de ce géant jaune. La baisse de performance au cours des neuf premiers mois est principalement due à une pression continue sur les principaux moteurs de création de valeur de l’entreprise: le nombre de lettres, les transactions de gré à gré et les intérêts. 

Seule augmentation du forfait 

Par rapport à 2019, le nombre de lettres envoyées a baissé de 6,8%, les paiements de gré à gré de 14,9% et les intérêts perçus par PostFinance ont baissé de 25 millions. Cependant, ces trois indices sont sur une tendance à la baisse depuis un certain temps, et le coronavirus a exacerbé cette tendance. Dans le même temps, le nombre de colis expédiés a augmenté d’environ un cinquième, ce qui n’a pas suffi à compenser les pertes d’autres unités commerciales.

Le rapport indiquait cependant que la situation s’était stabilisée depuis août. Surtout dans la lettre, il a été restauré. Le directeur financier Alex Glanzmann a déclaré que les vacances imminentes étaient généralement très importantes pour notre entreprise et il l’a qualifiée de «base solide» pour la Poste dans un communiqué de presse.

Impact moins grave 

Sans compter que les tendances pandémiques peuvent rapidement changer les prévisions.La société prévoit actuellement que si l’impact sur la caisse est important, il ne sera pas aussi grave qu’à la fin du deuxième trimestre.

Le géant jaune évoque également la perte de revenus passagers CarPostal sous l’impact du coronavirus, et l’impact de ce facteur comprend des primes pour les salariés au cours de l’année (10,5 millions) et l’achat d’équipements de protection (tels que des désinfectants, des panneaux en plexiglas et des masques) Et l’embauche de personnel temporaire (21 millions) est rare. Enfin, La Poste tient à souligner que ces derniers mois, elle a également été en contact avec d’autres économies également affectées par la crise, par exemple en payant des factures à l’avance et au moins à ses locataires. Grâce au timbre «COVID-19 Solidarité», l’entreprise a levé 2,7 millions de dollars pour Chaînedu Bonheur et la Croix-Rouge suisse. PostFinance a rejoint le programme d’assistance du Conseil fédéral et a accordé 850 millions de francs suisses en crédits relais aux PME.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *