Actualité Finance

Corti, Bruggisser et Cie paie 2,75 millions de francs

Corti, Brugggisser et Cie ont payé 2,75 millions de francs

Les anciens dirigeants de Swissair ont payé conjointement une partie du montant demandé par les créanciers. Les réclamations en responsabilité ont finalement été enregistrées. Peu de temps après que Swissair a été immobilisée pendant 20 ans, le litige concernant les poursuites en responsabilité civile prendra enfin fin. Après plusieurs poursuites infructueuses, Mario Corti, Philippe Bruggisser et 27 autres anciens dirigeants ont payé un total de 2,75 millions de francs suisses dans l’accord de règlement, mais une seule fois demandé une partie de. En retour, la société d’homologation renoncera à toute autre réclamation, selon une circulaire adressée aux créanciers vendredi. Le comité des créanciers de la société d’homologation a approuvé le règlement.

Si aucun créancier ne fait appel du règlement, toute réclamation contre les anciens conseils d’administration des quatre compagnies aériennes SAirGroup, SAirLines, Swissair et Flightlease sera éliminée.

 

Échec devant la Cour suprême fédérale

Dans le même temps, comme décrit ci-dessous, aucune obligation légale n’est reconnue et il n’y a aucun préjudice lors des paiements. Ni les poursuites pénales ni le procès civil contre l’ancien dirigeant n’ont abouti. Le liquidateur n’a jamais réussi à prouver devant les tribunaux que les actes du gérant ont violé ses obligations et doit donc être tenu responsable. Récemment, le procès en responsabilité contre 14 anciens dirigeants de Swissair et de SAirGroup a échoué devant le Tribunal fédéral fin 2019. Dans ce procès, le liquidateur demande une indemnité d’environ 280 millions de francs suisses.

Le liquidateur a par la suite cessé ses activités.Ce faisant, ils ont conclu que les chances de faire valoir d’autres réclamations avec succès sont très faibles. On dit qu’au cours des négociations, ces personnes responsables ont exprimé leur volonté de régler toute réclamation pour un “petit montant”. Dans les affaires de responsabilité susmentionnées, les 14 personnes exemptées par le Tribunal fédéral font également partie de ce règlement. Il s’agit notamment de Mario Corti, ancien PDG et président du conseil d’administration de SAirGroup, et de son prédécesseur Philippe Bruggisser. Parmi les quatre sociétés immobilières, SAirGroup recevra la plus grande part des paiements, soit 1,6 million. Ceci est principalement dû au fait que SAirGroup supporte la majeure partie du coût de la demande de clarification. Swissair et Flightlease recevront chacun 500 000 francs suisses et SAirLines, 150 000 francs suisses.

Écart d’expansion

À l’automne 2001, en raison de l’échec de sa stratégie d’investissement, Swissair a fait faillite et était lourdement endettée, avec des dettes pouvant atteindre 17 milliards de francs suisses. Le 2 octobre, peu après midi, Swissair a dû suspendre ses opérations aériennes car elle n’avait pas d’argent pour payer le carburant d’aviation. Ce jour-là, environ 260 aéronefs et environ 19 000 passagers sont restés au sol. Depuis mai 2003, Swissair procède à des opérations de restructuration et de liquidation de dettes. La faillite a touché environ 10 000 créanciers avec des créances confirmées, pour un total d’environ 10 milliards de francs suisses. La liquidation devrait prendre un certain temps. Divers processus sont toujours en cours. Cependant, il y aura une autre étape importante l’année prochaine. Par exemple, l’accord de dissolution du cycle de bonus est désormais en vigueur.

Cela signifie que SAirGroup, SAirLines, Swissair et Flightlease peuvent désormais recouvrer les créances des sociétés précédentes du groupe. Le liquidateur devrait recevoir le dividende final de diverses procédures de faillite et de liquidation avant la mi-2021. Il est prévu que le liquidateur soit informé de l’état de la liquidation au printemps 2021.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *