Actualité Finance

La Suisse et les pays voisins veulent développer le transport ferroviaire

La Suisse et les pays voisins veulent développer le transport ferroviaire

 La Suisse ainsi que l’Allemagne, l’Autriche et la France souhaitent mieux relier leurs lignes ferroviaires nationales à grande vitesse existantes. Les quatre pays ont convenu mardi d’annoncer leur intention de renforcer le transport transfrontalier de passagers. 

Pour la Suisse, le directeur de l’Office fédéral des transports (OFT) Peter Füglistaler a assisté à la vidéoconférence au nom de la présidente de la Confédération suisse Simettatta Sommaruga (Simettatta Sommaruga). La fondation est le concept Trans-Europ-Express développé par l’Allemagne et lancé en septembre pour le transport ferroviaire transfrontalier à grande vitesse de nuit. Le concept prévoit un réseau TEE, qui comprend des trains à grande vitesse longue distance qui traversent plusieurs pays.

Selon l’OFT, ce chemin de fer a été connecté aux trains TEE des années 1950 aux années 1980, ce qui a permis de franchir la frontière européenne rapidement et confortablement. L’un des principes directeurs du concept TEE 2.0 est «le train au lieu de l’avion». Selon la déclaration d’intention signée mardi, les chemins de fer nationaux CFF, DB, ÖBB et SNCF doivent travailler ensemble pour faire avancer ce concept. OFT a écrit que son objectif est d’obtenir du matériel roulant de haute qualité, d’optimiser les horaires et de développer une plate-forme de réservation attrayante. Les CFF ont conclu un accord avec les chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB) en septembre pour étendre le service de train de nuit existant en Suisse à 10 lignes au total et atteindre 25 destinations. Il s’agit notamment de nouveaux trains de nuit de la Suisse à Amsterdam, Rome et Barcelone.

Selon le communiqué de presse, la coopération consensuelle entre les quatre grandes agences ferroviaires DB, ÖBB, SNCF et CFF donnera un nouvel élan à l’idée de promouvoir les trains longue distance et de nuit. Vincent Ducrot, PDG de CFF, a déclaré: “La demande de voyages respectueux du climat et des ressources continuera de croître. Je suis très heureux que nous puissions obtenir le soutien nécessaire de la DB et de la SNCF pour développer davantage les services.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *