Actualité Finance

PDG de la Vaudoise : 2020 ne sera pas un exercice faible malgré les circonstances

Les mesures de VAUDOISE sont plus robustes: selon le PDG, 2020 ne sera pas une année faible malgré les circonstances 

Selon le PDG Jean-Daniel Laffely, l’exercice 2020 ne sera pas la «meilleure année» pour l’assureur VAUDOISE, mais malgré les circonstances, ce sera cependant un exercice faible. 

 Le PDG de VAUDOISE, en poste depuis le printemps, voit également une marge de manœuvre en fonction du taux de distribution, comme il l’a déclaré dans une interview à «Finanz und Wirtschaft» (édition mercredi). 
Les actionnaires publics détiennent un tiers du capital, ils ont donc le droit de recevoir une part égale des bénéfices, a déclaré Laffely. Il a ajouté que VAUDOISE paie généralement 30 à 50% des bénéfices: “Pour 2019, la récompense est de 35% des bénéfices. Il reste donc encore de la marge pour l’augmenter. “
 

Laffely voit la concurrence numérique des spécialistes du marketing en ligne comme un «accélérateur». Les distributeurs Internet sont «in», dit-il, mais ils ont souvent besoin d’un assureur agréé dans les coulisses. «Et ici, nous nous engageons pleinement en tant que partenaire coopératif. » La plupart des gens préfèrent toujours souscrire une assurance auprès d’une marque bien connue, a déclaré le PDG de VAUDOISE avec confiance. 
VAUDOISE saisira les opportunités dans le secteur de l’assurance et des services annexes, a poursuivi M. Laffely, «Nous avons la force du bilan et la capacité de le faire. » Il a ajouté que la société a établi des partenariats de distribution, dont une marque blanche, comme “courtier d’assurance de base”. construire. L’action VAUDOISE est désormais en hausse de 1,69% à 480 francs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *