Actualité Finance

Le Seco va bientôt dépenser 10 milliards pour le chômage partiel

Seco a rapidement dépensé 10 milliards en travaux à court terme.

À la fin de 2020, le Secrétariat d’État à l’économie avait versé 9,2 milliards de dollars en compensation du travail à temps partiel. La majeure partie est allée au secteur manufacturier. 
Les autorités suisses ont dépensé beaucoup d’argent pour amortir les effets de la pandémie corona sur le marché du travail. À la fin de 2020, les prestations à court terme (KAE) avaient été versées pour un total de 9,2 milliards de francs.

Boris Zürcher, chef du département du travail du Secrétariat d’État à l’économie (Seco), a déclaré vendredi aux médias. Aux heures de pointe, plus de 100 millions de francs par jour étaient payés en mai. A titre de comparaison: en Suisse, environ 30 milliards de francs sont généralement déposés chaque mois sur les comptes de paie des salariés. 
Selon Zürcher, la part du lion de la rémunération à court terme (jusqu’à présent 1,9 milliard de francs) était dans le secteur manufacturier. Les hôtels et restaurants représentaient 1,4 milliard, le commerce de détail 1,3 milliard, le «transport et stockage» 0,7 milliard et la construction 0,5 milliard. 

Pas encore de vague de licenciements 

“Les pires craintes ne se sont pas matérialisées”, a déclaré Zürcher à propos du marché du travail suisse. La pandémie de la couronne n’a pas encore déclenché une vague de licenciements en Suisse. Grâce principalement à l’outil de chômage partiel, le nombre de salariés n’a jusqu’à présent baissé que de 0,6 point de pourcentage, bien en deçà de la production économique.

En particulier, le travail à temps partiel a contribué à stabiliser le marché du travail et à éviter les licenciements à grande échelle, a souligné Zürcher. Plus récemment, quelque 219 000 personnes avaient un emploi à court terme en octobre; Au plus fort du «bloc», il y en avait plus de 1,3 million. 
Cependant, la notification préalable des licenciements massifs par les entreprises a diminué de manière significative récemment. Huit rapports ont été reçus pour 414 postes en décembre. Depuis mars, 388 entreprises ont annoncé leur intention de supprimer environ 15 300 emplois. La pré-inscription signifie initialement que les entreprises s’assoient avec les partenaires sociaux et recherchent des solutions, a déclaré Zürcher.

“Utilisez l’outil du chômage partiel” 

Nous ne pouvons pas encore donner le feu vert. Parce que pendant les mois d’hiver, le chômage partiel augmentera à nouveau de manière significative, principalement en raison de la «deuxième vague» de la pandémie Covid 19 et des mesures associées. Selon Zürcher, plus de 645 000 employés étaient pré-inscrits pour travailler à temps partiel en novembre. Dans le même temps, le taux de chômage devrait atteindre 3,8% au début de 2021. 
Cependant, Zürcher est convaincu que la deuxième phase des mesures visant à contenir la pandémie pourrait également être atténuée avec l’outil de travail à court terme. Le directeur du Seco a alors exhorté les entreprises à agir: “Donner un préavis de compensation à court terme”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *