Actualité Finance

Actualité suisse

actualite suisse

Actualité suisse

Depuis 25 février 2020, date de la parution du premier cas confirmé, la pandémie de Covid-19 n’a pas cessé de se propager en Suisse. En réalité, Les médias favoris evaluer suisse se mettent à commenter l’evolution coronavirus suisse .et ont rapporté dans leurs news que les dix premiers contaminés identifiés dans le canton Vaud sont en corrélation directe avec des malades touchées par l’épidémie en Italie. Tandis que pour la crise Coronavirus dans le monde, l’oms attendue chine a déclaré officiellement le 11 mars 2020 que l’épidémie de Covid-19 devient une pandémie. Selon Boris Johnson annonce soir du premier ministre britannique, l’épicentre de cette pandémie Coronavirus se trouve sur le Continent européen pour la période du mois de mars à avril 2020.

Des barrières sanitaires renforcées pour la riposte de la pandémie Coronavirus

Des barrières sanitaires à prolonger renforcer,à tout prix pour la riposte de la pandémie de Covid-19 à l’image du confinement et la fermeture écoles option ont été érigées à travers la Suisse, et en particulier, en suisse romande où le taux reproduction virus paraît assez surprenant. Malgré tout, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a révélé le 13 septembre de l’année en cours que le bilan s’élève à 47 179 cas confirmés dont 2 599 décelés durant les sept derniers jours. Ce qui permet d’evaluer que la propagation de la pandémie Coronavirus suisse est en augmentation constante au cours des quatre dernières semaines. Arrivant au mois de décembre 2020, la situation catastrophique émanant de la pandémie Coronavirus suisse a connu une amélioration significative. Ce qui fait montre de l’efficacité des soins intensifs effectués par le corps médical helvétique pour la lutte contre la pandémie coronavirus. La Suisse a enregistré durant cette période de crise 5 000 infections par jour et 100 cas de décès journalier.

 

Une prolongation des mesures de protection intensifiées est au programme

A l’issue de cette première expérience pour la riposte à la propagation de la pandémie Covid- 19, le Conseil Fédéral suisse évaluer envisage actuellement une prolongation intensifiée des mesures de protection Coronavirus suisse. A l’heure où nous dressons cet article, la Suisse a connu 4 O2O cas d’infections supplémentaires de Covid-19 ces derniers 24 heures, selon des informations d’actualité émanant de l’Office fédéral de la sante publique(OFSP) suisse à Genève. Il a été aussi notifié dans favoris commenter que 98 décès ont été recensés et 208 malades contaminés par l’épidémie Coronavirus ont été hospitalisés. Ce qui fait ressortir dans l’annonce commenter que la lutte coronavirus suisse menée par les autorités sanitaires dans la confédération suisse ne doit pas s’estomper à mi-chemin. Le parcours à faire dans l’éradication de la pandémie coronavirus reste encore inachevé. Il faut redoubler les efforts consentis par toutes les forces vives pour affronter la campagne vaccination anti-Coronavirus suisse qui vont s’appliquer incessamment dans toute l’étendue de la confédération suisse.. Dans le sillage de cette nouvelle disposition coronavirusberset, les mesures nationales anti-covid pourraient être l’objet d’un mois de prolongement supplémentaire selon le ministre de la santé Alain Berset. Pour la majorité des cantons, comme Le Jura, le Tessin et les Grisons, ils ont déjà vacciné leurs premiers patients contre la Coronavirus. Il en est de même pour certains d’autres cantons à l’instar de Neuchâtel, Genève, Fribourg, Valais, Vaud et de nombreux cantons alémaniques tels que la canton de Zurich ou les deux bâle. De toute manière, les patients ne doivent s’affoler, en aucun cas, puisque plus de 233 000 doses de vaccins contre la pandémie sont déjà disponibles actuellement et une deuxième livraison en Suisse est encore prévue à partir de lundi.

Un nouveau variant britannique plus contagieux se profile à l’horizon

Pour se faire une idée de la gravité de la propagation alarmante du nouveau variant britannique de la pandémie coronavirus, il suffit de suivre de très près l’évolution coronavirus en Angleterre. Ace propos, Boris Johnson annonce soir du lundi 4 janvier, premier ministre britannique, a promulgué la décision sur le reconfinement de l’Angleterre jusqu’à mi-février prochain. Ces derniers temps, le nombre des patients atteints par le coronavirus admis dans les hôpitaux anglais ne cessent de se multiplier pour atteindre l’effectif de près de 27 000 malades. Sur ce point, les Anglais doivent faire preuve de prudence vis -vis de l’évolution coronavirus .Au fait, le premier ministre Boris Johnson a souligné que le nombre des nouveaux cas confirmés « a augmenté de près d’un tiers » dans l’espace d’une semaine. Ce qui dénote un dépassement de 40% du plus haut degré du premier confinement au printemps. A cet effet, les établissements hospitaliers anglais chargés du traitement des contaminés identifiés par le virus de la pandémie coronavirus britannique se trouvent au bord de la saturation, ce qui explique le passage immédiat au plus haut niveau d’alerte sanitaire. D’autant plus, avec la campagne de vaccination ant-covid-19 lancée depuis le 8 décembre et avec l’appui de l’arrivée du vaccin d’AstraZeneca/Oxford , la fin de cette pandémie horrible de coronavirus est en vue très prochainement. Quoi qu’il en soit, les Anglais se trouvent, plus que jamais, dans l’obligation de s’armer de patience et d’abnégation immense dans le cadre de ce combat sans merci contre la propagation fulgurante de ce nouveau variant de la pandémie coronavirus britannique.

La campagne de vaccination en Suisse et ses actions prioritaires

Etant soucieux de la gravité de la situation existante dans le monde ainsi que l’urgence de l’intervention pour la reprise de l’économie Suisse, l’OFSP a adopté un plan d’action global bien défini. Au tout premier plan, les personnes âgées de plus de 65 ans et ceuxqui sont classées parmi les couches vulnérables vont occuper la place des premiers servis. Tout de suite après, il vient le corps des professionnels de la santé incluant les médecins traitants, les infirmiers sans oublier les aides-soignants. Une fois que ces catégories de gens sont vaccinées contre la pandémie coronavirus, on poursuit l’action au profit des proches des personnes vulnérables, suivies des résidents de foyers réservés aux handicapés. C’est l’armée qui va prendre en charge de la réception et du stockage des vaccins anti-covid-19. Par la suite, les cantons s’occupent de l’administration du vaccin à la population de son ressort. A l’image de ce qui existe en Allemagne, la Suisse est sur le point d’envisager l’ouverture des centres de vaccination ad hoc sur des sites de proximité comme des salles de gymnastiques, des locaux de la protection civile et bien d’autres encore. Des équipes mobiles en vue de la campagne de vaccination contre l’épidémie de la coronavirus sont également en cours d’instauration. Ultérieurement, le tour des pharmacies dans la vente du vaccin vient à point nommé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *