Actualité Finance

L’assureur Allianz investit dans le respect du climat

Allianz Assurer investit dans le respect du climat 

Le plus grand groupe financier allemand souhaite investir les fonds de ses clients de manière plus respectueuse du climat. Toujours dans ses propres activités, l’entreprise vise à réduire les gaz à effet de serre de 30% d’ici 2025. Ce n’est pas entièrement nouveau. 
 

Le plus grand groupe financier d’Allemagne souhaite investir les fonds de ses clients d’une manière plus respectueuse du climat. En conséquence, les émissions de gaz à effet de serre des entreprises dans lesquelles le groupe d’assurance investit par le biais d’actions et d’obligations seront réduites d’un quart par rapport au niveau de 2019 au cours des cinq prochaines années. ans. Allianz a fait l’annonce jeudi. 
Ces objectifs constituent un objectif intermédiaire et ne concernent que le portefeuille de 800 milliards d’euros du groupe et non les investissements qu’il gère pour le compte de tiers via ses sociétés d’investissement Pacific Investment Management (Pimco) et Allianz Global Investors. Des limites d’émissions plus strictes devraient également s’appliquer à l’immobilier. Le groupe lui-même vise à réduire de 30% d’ici 2025, par rapport à 2019, les gaz climatiques générés par ses activités.

«Avec les changements, nous commençons par nous-mêmes et ensuite aidons les autres à progresser vers la neutralité climatique. Nous sommes convaincus que l’intégration des aspects climat et durabilité aura un impact positif sur notre stratégie d’investissement», a déclaré Günther Thallinger, membre du conseil d’administration. par Allianz.

Il y a deux ans, la société munichoise s’est associée à d’autres grands investisseurs dans le cadre de la Net-Zero Asset Owner Alliance pour réduire les gaz à effet de serre. D’ici 2050, des groupes d’assurance comme Allianz et Axa, la Caisse des Dépôts et l’assureur canadien CDPQ souhaitent rendre leurs portefeuilles d’investissement climatiquement neutres et ainsi atteindre l’objectif du sommet de Paris sur le climat de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. En conséquence, toutes les actions et obligations d’entreprises ont été évaluées pour leur compatibilité avec l’objectif de l’accord de Paris sur le climat. 
 

Unir ses forces pour accroître la pression 

Allianz avait déjà déclaré à FAZ en octobre de l’année dernière que l’Alliance pour le climat, qui est basée sous les auspices des Nations Unies et comprend désormais 30 sociétés d’investissement internationales, s’était fixé un objectif ambitieux. d’ici 2025. “Au cours des cinq prochaines années, les émissions de nos investissements vont baisser sensiblement”, a déclaré le PDG d’Allianz, Udo Riese, parlant à l’époque comme un signal clair “que quelque chose va se passer. immédiatement”.

Le calcul: si de grandes entreprises comme le géant de l’assurance basé à Munich et les gestionnaires d’actifs et les fonds de pension avec plus de 5 milliards de dollars d’actifs sous gestion unissent leurs forces, elles augmenteront la pression sur les entreprises qui font affaire les combustibles fossiles comme le pétrole, le gaz et le charbon. Les industries à forte intensité énergétique, en particulier, sont obligées de repenser leur stratégie d’investissement, sinon elles perdront leurs investisseurs.

L’année dernière a montré que les marchés et les États doivent apprendre à faire face à de nouveaux risques tels que les pandémies, le changement climatique ou les troubles sociaux, a expliqué Oliver Bäte, PDG d’Allianz: “ C’est la tâche la plus importante de la prochaine décennie pour façonner une économie et une société durables. “

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *