Actualité Finance

Le Conseil Fédéral Suisse

Le Conseil Fédéral Suisse

Le Conseil fédéral justice et paix

Le Conseil fédéral est l’organe exécutif de la Confédération suisse et se compose de sept membres, dont le président de la Suisse et le chef de ses institutions, son cabinet et ses commissions. Il tient ses réunions dans la branche ouest du Bundeshaus, à Berne. Il tient également son assemblée générale chaque année. Ses décisions sont prises au suffrage secret, chaque parti étant présent et votant à titre individuel en fonction de sa représentation à la Chambre des députés.

 

Bien que sa composition soit marquée par un mélange de politiciens de carrière, elle est dominée par le parti UCD, PLR, Socialistes et PDC. Actuellement, quatre de ses sept membres sont élus par les parlementaires ou par le Conseil national. Tous les autres membres sont nommés selon le système de rotation, chaque parti disposant d’une voix pour chacun de ses sept membres. Cela garantit que le Conseil fédéral reste politiquement stable. Les parties veillent également à ne pas s’opposer mutuellement aux plans de changement de politique.

 

Le Conseil fédéral est chargé de rédiger la Constitution suisse, qui est à la base de l’identité officielle de la nation suisse. Les conseillers décident également si le pays doit ou non passer à un système d’élection directe, qui a été introduit en 1974. Ce sont deux des questions principales qui sont débattues entre le conseil et le gouvernement suisse, les gouvernements proposant des systèmes différents. En plus de ceux-ci, le Conseil fédéral décide également de la mise en place ou non d’un changement dans la rédaction des lois fiscales.

 

Les membres du conseil fédéral sont tirés d’une liste de fonctionnaires ayant juré de défendre les valeurs fixées par la constitution. Chaque membre du conseil doit avoir un diplôme d’études élevé et avoir exercé ses fonctions pendant cinq ans. Il existe des départements distincts pour la défense et les affaires étrangères, ainsi que pour l’environnement, la culture et le tourisme.

 

Le rôle du conseil fédéral est de s’assurer que la constitution est respectée dans tout le pays. Pour qu’un changement soit mis en place, il doit être approuvé par référendum. Une fois approuvé, le gouvernement peut alors appeler à de nouvelles élections, au cours desquelles tous les parlementaires sont ensuite élus pour des postes au conseil. Il s’agit des sept membres de la chambre basse du parlement, représentant tous les cantons de Suisse.

 

Les principaux partis politiques représentés au conseil fédéral sont le parti chrétien-démocrate, le centre-droit, le centre-gauche, l’aile gauche, le Parti démocrate libre et les réformés. Le parti chrétien-démocrate est le plus grand, avec 21 sièges. Les libéraux, les verts, les sociaux-démocrates, les frians et le centre-droit ont tous cinq sièges chacun. Tous les autres petits partis ont un ou deux membres. Cet organe représente la volonté du peuple suisse, votée par sa majorité lors d’une élection nationale.

 

Pour que la constitution soit modifiée, une initiative doit être adoptée à la majorité des voix dans les deux chambres du parlement. Dans le cas du Sénat, où la règle du parti unique prévaut, seul un changement est autorisé avec l’accord d’une majorité de voix. La décision d’introduire une nouvelle constitution dans le système suisse doit être approuvée à la majorité des voix dans les deux chambres du parlement, avec au moins la moitié des voix dans chaque chambre. Une modification de la Constitution suisse doit être publiée dans les journaux cantonaux avant la fin de la législature actuelle.

 

Le Conseil fédéral Justice et Paix a plusieurs visages, chacun représentant un secteur en Suisse. Le pouvoir judiciaire est représenté par la Cour suprême fédérale, le Barreau, le Centre de Genève pour la justice pénale internationale et le Bureau international de pharmacothérapie. Le Conseil Paix et Justice est une agence internationale indépendante formée par le Conseil fédéral Justice et Paix, qui est chargé de contrôler le respect de la Convention contre les opérations bancaires transfrontières. Le Conseil fédéral de la réglementation des assurances et l’Autorité des assurances de Suisse sont responsables du respect des règles et réglementations du marché de l’assurance. Le Ministère fédéral de la justice est chargé de veiller au respect des exigences constitutionnelles et d’agir en tant que point focal pour la formulation de la politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *