Actualité Finance

Les ventes en ligne explosent vraiment, Hotelplan plonge

Les ventes en ligne explosent vraiment, Hotel plan s’enfonce

Le géant orange augmente ses ventes de 4% pour atteindre 29,8 milliards de francs suisses en 2020. Les chiffres des divisions divergent considérablement.
Migros a continué à rechercher des enregistrements même pendant la pandémie de Corona. La thésaurisation des achats et le boom en ligne ont permis au géant de l’orange d’augmenter ses ventes de 4% à 29,8 milliards de francs suisses.

Il s’agit d’une nouvelle amélioration par rapport au record de 28,7 milliards de francs établi par Migros en 2019. Et Migros dépasse pour la première fois la barre des 30 milliards.

La concurrente Coop avait dépassé cette marque en 2018 grâce à son activité de gros, qui s’est ensuite développée dans plusieurs pays européens. Cependant, cela s’est avéré un frein en 2020. L’année dernière, les ventes de Coop ont chuté de 1,6% à 30,2 milliards de francs suisses. Ainsi la course au coude à coude entre les deux «géants orange» est relancée.

Responsable Migros: “Une année extrême bien maîtrisée”.

“Migros a bien maîtrisé l’année extrême”, a déclaré mardi Fabrice Zumbrunnen, directeur général du groupe dans un communiqué de presse. Il a ajouté que la société avait bénéficié de la rationalisation de son portefeuille lancé les années précédentes. La chaîne de grands magasins Globus et le grossiste en restauration Saviva ont été vendus l’an dernier. Le détaillant de meubles Interio a également fermé ses portes.

L’essor du commerce en ligne et le commerce de détail en plein essor ont contribué à ce nouveau record. Celles-ci font plus que compenser des revers massifs dans les voyages et la gastronomie, par exemple, ainsi que dans le fitness et les loisirs, poursuit Migros.

La plus grande croissance a été dans la vente au détail en ligne. Les ventes ont augmenté de 31% dans tous les secteurs du groupe Migros, atteignant un peu moins de 3 milliards de francs suisses. En particulier, la plateforme en ligne Digitec Galaxus a connu une augmentation de plus de 50%, atteignant 1 700 millions de francs suisses. Le supermarché Internet Migros Online (anciennement LeShop) a également prospéré avec une croissance de 40%.

Dans l’ensemble, les ventes au détail de toutes les entreprises Migros approvisionnant les consommateurs finaux ont augmenté de 2,6% à 24,4 milliards de francs suisses. Si nous excluions la vente de Globus et de la société de meubles Deco, les ventes auraient augmenté d’un bon 7%, ajoute le rapport.

Le comportement d’achat a changé

Les dix coopératives suisses ont augmenté leur chiffre d’affaires de 3% à 14,9 milliards de francs suisses. La pandémie Corona a changé le comportement d’achat de nombreux consommateurs. «Ils ont passé plus de temps à la maison et ont davantage fait leurs achats dans les petits magasins proches de leur quartier, qui ont connu une croissance à deux chiffres», a écrit Migros.
Les caddies sont devenus plus gros, mais le nombre d’achats a diminué. Les produits régionaux et durables, ainsi que les aliments biologiques ou les produits à valeur ajoutée écologique ou sociale, étaient particulièrement demandés.

Les supermarchés et hypermarchés avec M orange ont augmenté leurs ventes de 7,4% à 12,5 milliards de francs suisses. Le chiffre d’affaires de la chaîne de discount Denner a également augmenté de 16%, à 3,8 milliards de francs suisses. Migrolino a même augmenté de plus d’un cinquième.

Malgré le blocage printanier, les magasins spécialisés Micasa, SportXX, Melectronics, Do it + Garden et OBI ont augmenté leur chiffre d’affaires de 5,6% à 1,7 milliard de francs suisses. La commande en ligne compensait les fermetures temporaires de magasins au printemps. Le nombre de commandes en ligne a plus que doublé au cours de l’année et a même parfois été multiplié par dix pendant la période de clôture, a écrit Migros.

Restauration et voyages en baisse

En revanche, les ventes des restaurants en Suisse ont baissé de plus de 40%. Les ventes de tronçonneuses à la station-service Migrol chutent en raison de la baisse des prix du carburant et du nombre de voitures.

Le voyagiste Hotelplan a même connu l’année la plus sombre de son histoire. Les ventes ont reculé de 38% à 732 millions de francs en raison des restrictions de voyage. Sans achat, les ventes auraient chuté de près de 60%.

Migros prévoit d’annoncer ses résultats le 30 mars lors de la conférence de presse annuelle à Zurich.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *