Actualité Finance

Nord Stream 2 : Merkel s’en tient à la construction malgré les sanctions américaines

Nord Stream 2: Merkel rejoint la construction malgré les sanctions américaines

Les ports nord-allemands ne sont pas concernés par les sanctions américaines. 

La chancelière allemande Angela Merkel reste dédiée à la construction du gazoduc Nord Stream II malgré les sanctions américaines. “Mon attitude de base n’a pas changé”, a déclaré Merkel jeudi à Berlin. Elle a également déclaré que l’arrestation du politicien de l’opposition russe Alexei Navalny n’avait entraîné aucun changement à cet égard. Merkel, cependant, a exigé la libération immédiate de Nawalny par les autorités russes.

Sur les différends avec les États-Unis sur le pipeline, a-t-elle ajouté, il est nécessaire de discuter avec la nouvelle administration américaine et le Congrès américain pour savoir à quoi les approvisionnements en essence et en pétrole de la Russie sont acceptables. Enfin, les États-Unis achètent également du pétrole à la Russie. Elle ne s’attendait pas à ce que les relations avec le nouveau président américain Joe Biden soient libres de tensions sur cette question. Il est important que le gouvernement allemand veille à ce que l’Ukraine reste un pays de transit pour le gaz russe, même après la construction du gazoduc.

Nouvelles sanctions américaines 

Les ports et les entreprises du Mecklembourg-Poméranie occidentale, en revanche, ne sont pas directement concernés par les nouvelles sanctions américaines contre Nord Stream 2, selon le ministère d’État responsable. «Il n’y a pas de sanctions directes liées à cela contre les ports ou d’autres entreprises du Mecklembourg-Poméranie occidentale», a déclaré le ministère de l’Infrastructure de Mecklembourg-Poméranie occidentale en réponse à une question.

En raison des règles correspondantes dans les lois américaines sur les sanctions, il a été supposé que le gouvernement américain consulterait d’abord le gouvernement fédéral si des sanctions étaient imminentes pour une entreprise allemande, a-t-il déclaré. “Jusqu’à présent, nous ne sommes pas au courant de tels cas. “

L’administration Trump, qui a depuis été évincée, a sanctionné mardi une société russe, classant son navire désaffecté «Fortuna» comme «propriété échouée». C’est la première fois que le gouvernement américain sanctionne une entreprise en vertu des lois sur les sanctions de Nord Stream 2. en raison de sa participation à la construction du gazoduc germano-russe. 

Une société russe sanctionnée 

The “Fortune” a quitté le port de Wismar la semaine dernière et a été liée par Rostock pendant quelques jours. Sur la question de savoir si le «Fortune» pouvait continuer à faire escale dans les ports du pays sans les exposer ou les entreprises là-bas à d’éventuelles sanctions, le ministère a déclaré que, sur la base de l’expérience acquise lors des constructions précédentes, les navires couchés resteraient en mer. Des matériaux tels que des tuyaux seraient transportés par les services de restauration.

Ces pipelines pour la construction du pipeline sont stockés dans le port de Mukran sur l’île de Rügen. Le port a déclaré ne pas commenter les mesures punitives prises par les États étrangers. Le port est une infrastructure neutre et publique, a-t-il déclaré. «Ainsi, le port est ouvert à tous dans le cadre des lois, règles et règlements applicables». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *