Actualité Finance

Qu’est-ce que la finance durable?

Qu'est-ce que la finance durable

Qu’est-ce que la finance durable?

La finance durable est un concept qui favorise les décisions d’investissement à long terme fondées sur le principe selon lequel la croissance durable doit être équilibrée avec l’intégrité écologique. L’idée n’est pas simplement de parvenir à une croissance économique par des moyens externes, mais de le faire d’une manière qui ait un impact positif sur l’environnement. La durabilité est une perspective large qui s’applique à tous les aspects de l’activité économique, y compris la consommation, la production et l’allocation des ressources. Il considère la valeur comme un aspect fondamental de l’activité économique qui a un impact sur l’environnement soit directement (par le biais des déchets ou de la pollution), soit indirectement (par la dégradation de la capacité de l’environnement à fournir des biens et des services). En outre, la finance durable cherche à intégrer les normes sociales, environnementales ou de gouvernance (ESG) dans la prise de décision financière. De telles décisions concernant les dépenses en immobilisations et les investissements devraient toujours prendre ces normes en considération, tout en étant bénéfiques pour l’investisseur ainsi que pour la société dans son ensemble.

 

Les obligations vertes sont l’un des moyens par lesquels la finance durable tente de maximiser son impact positif sur l’environnement. Elles diffèrent des autres obligations en ce qu’elles émettent un montant fixe d’argent destiné à des projets verts. Pour chaque dollar investi, trois cents sont consacrés à la protection de l’environnement. Ces fonds sont populaires en raison de leur attrait pour les investisseurs et les entreprises, qui peuvent ensuite utiliser l’argent pour soutenir divers projets verts, des efforts de conservation et des équipements écoénergétiques.

 

Un autre aspect de la finance durable tient compte de l’influence du changement de politique sur le développement durable. Les décideurs de nombreux pays ont été réceptifs aux appels à l’action sur le changement climatique et le réchauffement planétaire, ce qui a conduit à une prise de conscience et à des investissements accrus dans les énergies alternatives et l’adaptation au climat. Ces politiques ont également stimulé la croissance des technologies vertes et des secteurs associés, créant un besoin de diversification de l’économie mondiale. Certains des meilleurs investissements à réaliser à un niveau écologiquement durable comprennent:

 

Les investissements dans les technologies propres constituent une grande partie de la stratégie de financement durable. Cela comprend la mise en œuvre d’initiatives telles que la fermeture de centrales et de véhicules au charbon obsolètes, la production de carburant dans les foyers et à petite échelle, et la recherche et le développement de nouvelles technologies d’énergie propre. L’Union européenne est un acteur actif dans le développement des technologies propres et leur diffusion dans toute la région. L’UE est sur le point de lancer l’Union européenne de l’énergie, un ensemble de plans ambitieux visant à réviser la réglementation de l’énergie à travers le continent. Le syndicat vise à construire un marché de l’énergie plus flexible, plus rentable et plus vert d’ici 2021.

 

Les stratégies qui favorisent la construction verte et l’efficacité énergétique englobent des stratégies telles que le développement de structures à faible émission de carbone, l’innovation et l’utilisation de matériaux durables chaque fois que possible. En outre, la finance durable promeut des projets qui augmenteront l’efficacité des infrastructures existantes, fourniront des alternatives aux sources d’énergie traditionnelles et créeront des emplois pour une croissance et un développement économiques durables. Il y a plusieurs projets qui se sont développés dans cet espace. Les exemples incluent le Low Carbon Future Fund, l’Association européenne de l’énergie éolienne et l’Agence européenne des énergies, qui visent tous à accroître l’efficacité du bâtiment et la production d’énergie tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

 

Les obligations vertes sont un exemple de finance durable qui utilise un taux d’intérêt fiscalement sensible pour financer des projets verts. Les obligations vertes sont émises par des entreprises qui promettent de limiter leurs émissions de dioxyde de carbone, ainsi que celles d’autres gaz à effet de serre comme le protoxyde d’azote, le dioxyde de soufre ou le méthane. Bien qu’elles fonctionnent généralement sur des marchés de valeurs mobilières réglementés par le public, les obligations vertes peuvent également être émises par des sociétés d’investissement dans la finance durable qui peuvent adapter les projets à des environnements réglementaires spécifiques.

 

Les entreprises qui participent à des projets de développement durable peuvent également offrir une obligation verte ou une obligation similaire. L’agence environnementale de l’ESG est chargée du suivi de ces projets et de l’évaluation des progrès réalisés. Si l’agence constate qu’une entreprise ne progresse pas comme prévu, elle peut demander à la direction de réviser ses plans.

 

Pour que la finance durable ait un impact significatif sur l’environnement au sens large, elle doit être en mesure de créer un changement significatif dans la manière dont le système financier conçoit l’environnement et décide de ses investissements. La création de lignes directrices et de métriques par l’ESG permettrait aux investisseurs de suivre les progrès en temps réel et de déterminer les domaines qui nécessitent le plus d’attention. Ce serait une étape importante vers un secteur financier plus durable. En conclusion, l’avenir du système financier ne peut pas se permettre d’ignorer la nécessité d’accroître la durabilité de ses investissements.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *