Actualité Finance

Trop de femmes aux postes de direction – mais pas de pénalité pour Paris

Trop de femmes aux postes de direction, mais pas de sanction pour Paris. 

Après tout, la ville de Paris n’a pas à payer d’amende pour trop de femmes à des postes de direction. Elle avait invité la mairesse Anne Hidalgo à lui dire que l’amende n’était pas due, a écrit mercredi la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin sur Twitter.

La ville avait déjà été condamnée à payer 90 000 € car 69% de ses dirigeants avaient été nommés par des femmes en 2018. Hidalgo a ensuite qualifié la sanction de “manifestement absurde”.

La sanction a été imposée par le ministère de la Fonction publique. Elle découle d’une loi qui oblige les grandes villes à prendre en compte au moins 40% de chaque sexe lors de l’attribution des postes de direction. 
La sanction de la ville de Paris affecte les nominations en 2018, lorsque 11 femmes et 5 hommes ont été nommés à des postes de direction. Un an plus tard, la loi a été modifiée. Fournit désormais une immunité contre les sanctions lorsqu’il n’y a pas d’inégalité générale dans les postes de direction.

  • Démonstration de l’égalité des sexes: Zumich Pride Festival pour la première fois avec des organisations de personnes handicapées
  • Changement dans la loi sur l’égalité: les entreprises suisses doivent contrôler les salaires
  • Le Conseil national approuve la loi sur l’égalité des chances – également grâce à deux dissidents de l’UDC13
  • Des femmes de premier plan évaluent l’égalité de 1 à 10 – comment marquez-vous?

Mais la ville de Paris a quand même pris une décision, précisément parce que l’année en question était 2018, alors que la loi d’origine était toujours en vigueur. La ville s’est plainte du fait que les nombreuses nominations faites par des femmes cette année visaient en fait à combler l’écart dans les postes de direction chez les femmes. Le ministre Montchalin avait déjà jeté son dévolu sur Hidalgo après que l’amende a été connue et a qualifié la sanction d ‘«absurde».

Il a maintenant annoncé que toutes les futures amendes pour ne pas avoir atteint l’objectif de 40% iront à un nouveau fonds pour l’égalité professionnelle dans la fonction publique. “Nous avons pris note que ces 90 000 euros ne vont pas nous demander”, a déclaré l’agence de presse française AFP, citant le maire Hidalgo. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *