Actualité Finance

Programmes de politique éco-étitive – Un revenu de base pour tous

revenu pour tous

Programmes de politique éco-étitive – Un revenu de base pour tous

Economy Without Growth de Tim Jackson est un livre écrit par d’éminents économistes et auteurs. Il a d’abord été publié sous forme d’article par la Federal Reserve Bank de San Francisco. L’article est rapidement devenu le quatrième article le plus téléchargé de l’histoire des neuf années d’existence de la Commission lorsqu’il a été publié en 2020. Jackson déclare dans le livre que sans croissance économique, nous finirons par atteindre le point de non-retour. La croissance économique est nécessaire pour empêcher l’inflation, qui, selon lui, est le vrai problème.

 

Le livre indique également que dans une économie sans croissance, les consommateurs dépensent plus qu’ils ne gagnent, le capital quitte le pays pour des rendements plus élevés et il reste moins d’argent pour l’avenir. Cela laisse peu de place pour la consommation et le réinvestissement dans les infrastructures ou les besoins de base. Il va jusqu’à affirmer que sans croissance, une nation pourrait tomber dans une récession à double creux ou même une récession à triple creux. Celles-ci sont considérées comme des chutes économiques car pendant ces périodes de ralentissement, les consommateurs ont tendance à dépenser plus qu’ils ne gagnent et le capital quitte le pays pour de meilleurs rendements. Il reste également peu d’investissements dans les infrastructures ou les besoins de base comme la nourriture et le logement.

 

Économie sans croissance par Tim Jackson explique en outre comment l’absence de croissance crée un double problème. Premièrement, la population restera trop élevée et deuxièmement, la qualité de vie diminuera. Les gens devront commencer à vivre en meilleure santé et ils devront augmenter leur utilisation des ressources respectueuses de l’environnement pour l’énergie et les besoins de base. Une société de bien-être ne peut être atteinte que grâce à une bonne gestion des ressources naturelles et des systèmes écologiques.

 

Jackson continue d’affirmer que dans une économie sans croissance, il n’y aura pas de prospérité durable. La prospérité durable est la capacité de répondre aux besoins de base et d’avoir de l’argent après avoir payé toutes les dépenses. Si l’économie se développe, les gens auront une chance d’atteindre une prospérité durable. La prospérité durable signifie que les gens peuvent se permettre d’avoir une maison où vivre, des soins de santé dont ils ont besoin et une voiture ou un autre véhicule qu’ils veulent.

 

Sans croissance économique, nous nous dirigeons vers une catastrophe écologique. En fait, le réchauffement climatique a déjà son fondement dans une économie en décroissance. Les effets du réchauffement climatique se font déjà sentir dans de nombreuses régions du monde à cause de l’effondrement des plates-formes de glace, de la sécheresse et des pénuries alimentaires. Cela augmentera tant que la croissance économique ne reviendra pas à son niveau naturel.

 

L’économie durable soutient qu’une société doit disposer de moyens adéquats pour assurer son développement humain et son bien-être. Il doit également avoir la capacité de protéger son environnement. L’économie durable soutient que les humains devraient être autorisés à développer leur économie sans épuiser les ressources naturelles et l’équilibre écologique. Une économie durable est une économie où l’épuisement des ressources environnementales n’entraîne pas une diminution du bien-être global, car les humains peuvent toujours créer des ressources qui leur permettent d’avoir un bien-être adéquat.

 

Ces trois paradigmes d’éco-anarchie sont ce qui constitue des économies durables sans croissance. L’éco-anarchisme soutient que les individus et les petits groupes peuvent contrôler l’état de l’économie naturelle grâce à des efforts auto-organisés. Il estime également qu’une économie auto-organisée et adaptative est plus efficiente et efficace qu’une économie basée sur une planification au niveau macro. Enfin, l’éco-anarchisme croit que l’éco-anarchie se traduit par une liberté positive pour l’individu.

 

Les deux premières philosophies de l’éco-anarchie sont étroitement liées. Les éco-anarchistes croient en la création d’une économie auto-organisée, adaptative et respectueuse de l’environnement. Ils croient également que les individus et les petits groupes peuvent contrôler l’état de l’économie naturelle grâce à des efforts auto-organisés. La dernière philosophie de l’éco-anarchie soutient qu’une économie auto-organisée, adaptative et respectueuse de l’environnement est plus efficiente et efficace qu’une économie basée sur une planification au niveau macro. Ce dernier concept de revenu de base est similaire à la durabilité de la structure sous-jacente de la société; cependant, il diffère en ce que les éco-anarchistes ne recherchent pas une économie durable, mais plutôt une économie respectueuse de l’environnement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *