Actualité Finance

La pandémie fait reculer le tourisme au Portugal de plusieurs décennies

La pandémie ramène le tourisme au Portugal depuis des décennies

La pandémie de la Corona a réduit le principal secteur touristique du Portugal aux niveaux du début des années 1990. L’année dernière, le nombre de nuitées dans le pays, qui est également populaire auprès des touristes allemands, a diminué de 63%. 2019 à 26 millions, a annoncé lundi l’agence nationale des statistiques INE à Lisbonne. La dernière fois qu’un chiffre inférieur a été enregistré, c’était en 1993, alors qu’il était de 23,6 millions. Pendant ce temps, le nombre de touristes a chuté de 61,2% à 10,5 millions. 

La baisse des nuitées des visiteurs étrangers a été encore pire en 2020, avec 74,9% (à 12,3 millions), selon l’agence. Selon l’INE, les nuitées des citoyens n’ont diminué «que» de 35,3%, à 13,6 millions.

L’industrie du tourisme est extrêmement importante pour l’économie de ce petit pays situé à l’extrême sud-ouest de l’Europe. Dans les années qui ont précédé la pandémie, elle s’est rapidement développée. En 2019, il contribuait déjà directement à 8,7% au produit intérieur brut du Portugal. En 2014, il était de 6%. Depuis 2013, le nombre d’hôtels, de maisons d’hôtes et d’auberges a doublé pour atteindre plus de 6 800, mais récemment, environ la moitié d’entre eux ont été fermés en raison de la pandémie.

Selon le Premier ministre António Costa, la situation au Portugal est “très mauvaise”. Pour contenir la pandémie, le pays est entré en quarantaine dimanche. Pendant deux semaines, il est interdit d’entrer et de sortir sans raison valable. Le pays de 10,3 millions d’habitants est sous contrôle strict depuis le 15 janvier. 
La situation dans les hôpitaux est très tendue. Par conséquent, les forces armées allemandes ont annoncé leur soutien. Le gouvernement allemand a déclaré le pays zone à haut risque. Il a donc imposé vendredi une interdiction d’entrée au Portugal et dans d’autres pays présentant des variantes dangereuses du coronavirus, initialement jusqu’au 17 février. 
Selon les dernières données de l’agence européenne ECDC, 1 429 personnes pour 100 000 habitants ont été infectées par le virus en 14 jours. Cela place le Portugal devant l’Espagne (1026) en tête de la liste des 30 pays. Pour l’Allemagne, le chiffre était bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *