Actualité Finance

Politique de vente partielle Record annuel de GlaxoSmithKline

Politique de vente partielle Record annuel de GlaxoSmithKline

Politique de vente partielle Record annuel de GlaxoSmithKline – prudent pour 2021

La société pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) continue de se préparer à des moments difficiles pour Corona après une 2020 chaude. La raison en est principalement l’activité de vaccination par pulvérisation, a annoncé la société mercredi à Londres. La baisse des taux de vaccination avait déjà posé des problèmes au groupe l’année dernière, alors que GSK faisait de bonnes affaires avec les médicaments en vente libre. Comme les Britanniques ont également vendu des parties de l’entreprise et réduit leurs coûts, le bénéfice net a augmenté d’environ 24% pour atteindre 5,75 milliards de livres sterling.

GSK a connu des difficultés l’année dernière, principalement avec la baisse des taux de vaccination pour son principal vaccin contre l’herpès, Shingrix. Au cours du dernier trimestre, cependant, l’activité a augmenté de manière significative. Les ventes du groupe ont augmenté de 1% d’une année sur l’autre à environ 34 milliards de livres sterling, presque en ligne avec les attentes du marché pour le dernier trimestre de l’année.

Les désinvestissements d’entreprises comme la marque Horlicks ont investi environ 1,1 milliard de livres sterling dans les coffres de GlaxoSmithKline l’année dernière. Le groupe a également réduit ses coûts annuels d’environ 300 millions de livres sterling. En conséquence, la directrice exécutive du groupe, Emma Walmsley, estime que GSK est sur la bonne voie pour sa division prévue en 2022: “Nous avons atteint tous nos objectifs au cours de la première année de notre programme de division de deux ans”, a-t-elle déclaré, selon le communiqué. Il est prévu de créer deux sociétés biopharmaceutiques et de santé grand public distinctes. Cela devrait contribuer à accélérer les ventes et les marges.

Cependant, le Groupe s’attend à une baisse du résultat par action (BPA) ajusté de 10 à 10% en 2021. En 2020, le résultat par action courant a diminué de 6%.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *