Actualité Finance

La Suisse reste bloquée pendant au moins quatre semaines supplémentaires

La Suisse restera enfermée encore au moins quatre semaines. 

Alain Berset a remporté le Conseil fédéral. Et cela suggère que les mesures Corona pourraient rester en vigueur au-delà de février. 
Le Conseil fédéral ne veut pas décider de sortir de la quarantaine pendant un certain temps, c’est-à-dire lorsque la propagation du virus corona muté et nettement plus contagieux est clarifiée. Le ministre de la Santé Alain Berset a ainsi fait prévaloir ses propositions lors de la réunion gouvernementale de mercredi. La prochaine fois que le Conseil fédéral discutera de Corona, il aura lieu dans deux semaines, lors de la prochaine réunion ordinaire du Conseil fédéral. Le Conseil fédéral ne siège pas dans une semaine, ce sont les vacances sportives à Berne.

Alain Berset, dans son discours aux médias à l’issue du Conseil fédéral, a tempéré les espoirs d’une sortie rapide de l’isolement. Selon Berset, il ne faut pas s’attendre à un retrait rapide des mesures actuelles. Plutôt. Les commandes de fermeture de restaurants et de magasins pourraient se poursuivre au-delà de la fin février, ainsi que les interdictions et les restrictions sur les événements sportifs et culturels (avantages et inconvénients: les musées devraient-ils ouvrir?).

Pas de plan d’ouverture pour le moment 

Le Conseil fédéral ne dispose pas actuellement d’un plan pour déterminer les critères à retenir pour l’ouverture. Littéralement, Berset a déclaré: “Comment nous nous détendreions si nous le pouvions, nous ne le savons pas encore. ” Dans le même temps, le ministre de l’Intérieur a fait savoir que cette fois, l’ouverture ne serait pas la même qu’au printemps.

Théoriquement, la baisse des chiffres de l’infection plaide en faveur du lancement de mesures dans les semaines à venir. L’évolution des coronavirus mutés en dit long. Ceux-ci pourraient bientôt dominer le nombre de cas. Berset a parlé d’un doublement de la mutation au Royaume-Uni chaque semaine. Le gouvernement fédéral voit une sorte de “pandémie au sein de la pandémie” (plus sur le sujet: avec des coronavirus mutant dans la troisième vague).

“Cela prend encore du temps”, a déclaré Berset. Discipline, distance et hygiène sont encore nécessaires maintenant. L’objectif du Conseil fédéral est de créer une bonne position de départ pour le printemps. Cela ne serait possible que si une troisième vague pouvait être évitée.

Berset a décrit à plusieurs reprises la situation actuelle comme défavorable. Il a ajouté qu’il est désormais nécessaire de continuer à suivre l’évolution de la situation et de l’analyser en permanence (commentaire sur le dilemme de l’assouplissement du Conseil fédéral).

Une décision dans les coulisses 

Le Conseil fédéral n’a pris qu’une seule décision concrète sur les mesures de la Couronne mercredi. Les diplomates travaillant en Suisse, ainsi que les frontaliers travaillant dans les établissements de santé suisses, peuvent être vaccinés gratuitement contre la maladie de Corona. La Confédération couvrira les coûts d’environ 3,5 millions de francs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *