Actualité Finance

Pourquoi Swisscom fait marche arrière malgré Corona

Pourquoi Swisscom recule

Alors que les clients Corona utilisent les offres du leader du marché suisse beaucoup plus fréquemment pendant les périodes de fermeture. Cependant, cela n’a pas été remarqué au cours du dernier exercice.

Ces deux fermetures ont mis en évidence l’importance d’une infrastructure de télécommunications qui fonctionne bien. Sans de bons réseaux, il est difficile de travailler à domicile, soit parce que la visioconférence est constamment interrompue, soit parce que le téléphone portable à proximité est surchargé.

Et pendant leur temps libre, les gens veulent s’amuser avec des offres comme Netflix, s’ils doivent déjà rester chez eux.
Lors du premier blocus du printemps dernier, Swisscom a constaté une augmentation de 30% du trafic mobile, a déclaré jeudi le directeur général du groupe, Urs Schaeppi, à Tamedia.

Les gens regardent davantage la télévision

En semaine, la consommation de télévision des clients a atteint des pics similaires la nuit et le dimanche, lorsque le réseau fixe est davantage utilisé en raison des nuits télévisées confortables. Swisscom transmet ses signaux de service de télévision via ses câbles en cuivre ou son réseau de fibres optiques.

«Depuis le deuxième bloc, nous avons vu des clients accéder de plus en plus à nos réseaux», a déclaré Schaeppi. Pourtant, l’entreprise n’a pas été en mesure de bénéficier de l’utilisation accrue de Corona au cours de l’année écoulée.

Le chiffre d’affaires a baissé de 3,3% par rapport à 2019 à 11,1 milliards de francs. La baisse du résultat net est encore plus significative avec 8,4%. En dessous de la ligne, il restait 1,5 milliard de francs.
M. Schaeppi cite deux raisons pour lesquelles l’année de la pandémie n’a plus amené l’entreprise publique: Swisscom propose principalement des services à des prix fixes. Cela signifie que les clients ne paient pas pour les volumes de données et de voix qu’ils utilisent, mais ils peuvent passer des appels presque illimités et surfer sur Internet pour un prix fixe.
On constate également que les clients voyagent moins à l’étranger. Swisscom a perdu des revenus en raison des frais de roaming. Le CFO sortant, Mario Rossi, estime le trou à 90 millions de francs. Les frais d’itinérance sont facturés afin que les clients à l’étranger puissent y utiliser les réseaux de téléphonie mobile.

Plus de salaire pour le patron de Swisscom

Si les chiffres clés de Swisscom ont baissé, le leader du groupe a gagné plus l’année dernière qu’en 2019 et sa rémunération totale a augmenté de 5,3% à 1,85 million de francs. C’est ce que révèle le rapport annuel publié jeudi.

La composante variable de la performance, c’est-à-dire vos bonus, a augmenté. Cela indique que Schaeppi a atteint la plupart des objectifs fixés par le conseil. L’année précédente, Schaeppi avait remporté 1,76 million.
Le responsable de Swisscom est traditionnellement l’un des dirigeants les moins bien payés des plus grandes sociétés cotées de Suisse. Plus récemment, il a également reçu beaucoup moins que le PDG de son petit rival, Sunrise. Ce dernier a atteint un salaire de 2,45 millions de francs en 2019. Des données plus récentes ne sont pas encore disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *