Actualité Finance

Swisscom traverse l’année pandémique 2020 mieux que prévu

Swisscom connaît une année pandémique 2020 meilleure que prévu 

Swisscom connaît une année pandémique 2020 meilleure que prévu. Les revenus n’ont diminué que modérément et les chiffres des revenus ont été meilleurs que prévu. Pour la première fois, cependant, les activités télévisuelles de Swisscom ne se sont pas développées. 
 

Au cours de l’été, Swisscom a légèrement réduit ses propres attentes en raison de la pandémie. En Suisse, les revenus et les bénéfices resteront inférieurs aux objectifs précédents en raison de la pression sur les prix, de la baisse des communications fixes et de Corona, a-t-il déclaré à l’époque.

Aujourd’hui, les choses se passent mieux que prévu: le plus grand groupe de télécommunications de Suisse a généré un chiffre d’affaires total de 11,10 milliards de francs suisses, en baisse de seulement 3,1%, a annoncé jeudi Swisscom. Dans le même temps, le bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITDA) a augmenté de 0,6% à 4,380 millions de francs suisses.

Dans l’ensemble, le bénéfice net a reculé de 8,4% à CHF 1,530 million. Cependant, l’année précédente, la réforme de l’impôt sur les sociétés a permis à Swisscom d’augmenter son bénéfice net. Les chiffres de Swisscom dépassent les attentes du marché.

Le PDG du groupe Schaeppi, Urs Schaeppi, très heureux PDG du groupe, s’est déclaré très satisfait des performances de Swisscom au cours de cette année difficile: les volumes de données ont considérablement augmenté pendant le blocus, les restrictions de voyage ont entraîné une diminution de l’utilisation de la téléphonie mobile à l’étranger, comme roaming) et l’érosion des prix se poursuit. “Cependant, nous avons réussi à obtenir un résultat d’exploitation stable. Je pense que c’est une très bonne performance. “

La couronne a augmenté la consommation. Les clients surfent sur Internet, appellent et regardent la télévision beaucoup plus souvent, dit-il. Mais Swisscom n’en a pas profité, a-t-il dit, en raison de ses abonnements sans valeur. “Le volume ne nous apporte pas plus de revenus”, a déclaré Schaeppi.

En outre, Swisscom a temporairement augmenté certains services gratuits pour les clients pendant la période de clôture. Et les revenus du cinéma se sont effondrés lorsqu’ils ont fermé.

Le combat contre les gains continue
Cependant, les pertes liées à l’itinérance ont représenté un peu moins d’un tiers des revenus de 298 millions de francs suisses dans le principal secteur suisse. La baisse des prix due à la bataille des remises était plus un problème pour le «géant bleu».

Swisscom a pu compenser cette baisse en réduisant les coûts. En Suisse, le groupe a supprimé près de 600 emplois et compte toujours 16 048 salariés à plein temps. À 129 millions de francs suisses, l’objectif d’économies d’environ 100 millions de francs suisses a été dépassé. Swisscom s’est également développée dans le domaine de l’informatique et de la cybersécurité.

Dans le domaine de la télévision, Swisscom a atteint la limite. Pour la première fois depuis le lancement de son offre TV en 2006, le groupe a légèrement perdu des clients l’an dernier (-0,1%). Cependant, avec 1,55 million d’abonnés, Swisscom reste le numéro un incontesté de la télévision. La collaboration avec la chaîne de sports UPC MySports se poursuivra même après la fusion de l’UPC avec Sunrise.

Croissance en Italie
Au contraire, Swisscom s’est développé en Italie avec sa filiale haut débit Fastweb. Et il y a place pour une nouvelle croissance: alors que presque tous les foyers suisses disposent d’une connexion Internet, ce chiffre n’est que de 60% en Italie, a déclaré Schaeppi.

Swisscom s’attend à un résultat stable pour l’année en cours. Dans ce cas, les investisseurs recevront un dividende fixe de 22 CHF. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *