Actualité Finance

Le bénéfice d’ABB pour 2020 augmente massivement grâce à la vente d’une unité de réseau électrique

Les bénéfices d’ABB en 2020 augmentent énormément avec la vente du réseau électrique.

Björn Rosengren, le nouveau PDG d’ABB, a terminé l’année pandémique avec un dernier trimestre solide. Cela a conduit à une baisse modérée des ventes et des commandes pour l’ensemble de 2020. Cependant, les revenus de la vente de la division réseau électrique ont conduit à un bénéfice nettement plus élevé.

Le bénéfice net a plus que triplé par rapport à l’année précédente, à 5,15 milliards de francs, a annoncé jeudi ABB. Ce chiffre comprend un gain de 4,9 milliards de dollars provenant des activités abandonnées, qui consiste principalement en un gain comptable sur la vente de l’activité Réseaux d’électricité. Du côté négatif, le remboursement anticipé des titres et les charges de retraite non opérationnelles sont importants.

Malgré le bénéfice élevé, un dividende de 80 cents par action doit être payé, qui reste inchangé par rapport aux deux années précédentes. Le CFO Timo Ihamuotila a justifié cette situation pour les médias, entre autres, par le fait que le rendement du dividende avait augmenté par rapport à la petite taille d’ABB. Grâce au programme de rachat d’actions en cours, qui se poursuivra jusqu’en mars prochain, les actionnaires ont également bénéficié de la réduction des bénéfices de leurs investissements.

En revanche, le résultat opérationnel (EBITA) a reculé de 8% sur une base comparable à CHF 2,90 milliards. La marge correspondante est restée stable à un bon 11%, malgré la baisse des ventes grâce aux mesures d’efficacité dans le segment de l’électrification et à la baisse des coûts dans tous les segments.

Pandemic fait la promotion des offres numérique.

Les ventes et les commandes reçues chacune sont tombées dans la fourchette moyenne de pourcentage à un chiffre à un peu plus de 26 milliards de dollars. Les pertes de production de Covid ont été observées dans tous les domaines d’activité, mais principalement dans le domaine d’activité Robotique et automatisation de la fabrication. Cependant, selon ABB, la pandémie a également entraîné une plus grande adoption des offres virtuelles, ce qui a conduit à une augmentation des commandes de solutions numériques – un objectif déclaré d’ABB.

  • En route vers le sud! L’Allemagne construit 800 kilomètres de lignes électriques
  • la Suisse ABB a signé un contrat d’une valeur de 11 milliards USD: ABB vend sa division électrique à Hitachi
  • ABB détournement de fonds: le CFO sud-coréen disparaît avec 100 millions d’actifs

Les pertes relativement modérées de l’exercice L’année est également due à un dernier trimestre solide, au cours duquel les ventes et les entrées de commandes sont restées pratiquement inchangées par rapport à l’année précédente. “Au quatrième trimestre, l’environnement de marché s’est amélioré par rapport au troisième”, a déclaré Rosengren.

Dans le même temps, il a qualifié la situation de plusieurs marchés de vente de “encore difficile” et l’a conduit à rester prudent sur les perspectives à court terme. Pour le reste de l’année, cependant, il s’est dit “très confiant”.

Globalement, ABB s’attend à une croissance des revenus pour toute l’année dans le cadre de l’objectif à long terme de 3 à 5%. La société s’attend également à une forte augmentation de la marge opérationnelle par rapport à 2020, ainsi qu’à une forte croissance du bénéfice par action et de la génération de trésorerie.

En bourse, les chiffres sont jugés positifs, mais sans surprises positives. Le titre souffre donc de prises de bénéfices après la forte hausse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *