Actualité Finance

Qu’est-ce qu’un plan pandémique?

plan pandémique

Qu’est-ce qu’un plan pandémique pour la grippe porcine?

Le nouveau plan pandémique pour la Suisse est similaire au plan pandémique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le gouvernement suisse a également adopté un plan similaire. L’objectif principal des deux pays est de limiter les nouvelles maladies détectées et d’augmenter le taux de réponse du personnel médical des deux pays. Les deux pays présentent un risque élevé de maladies importées en raison de leur proximité. Un pourcentage élevé de voyageurs venant généralement d’autres pays viennent également de Suisse.

 

En Suisse, les voyageurs peuvent recevoir deux types de vaccins de voyage lorsqu’ils se rendent dans un autre pays. Ils sont recommandés par le bureau fédéral de la santé dans les deux pays ainsi que par l’OMS. Il est important de noter que les voyageurs peuvent recevoir des vaccins de voyage même s’ils n’ont pas eu les symptômes de la maladie auparavant. La seule condition est que les voyageurs doivent présenter la preuve qu’ils ont déjà reçu les vaccinations appropriées. En outre, les voyageurs seront également invités à apporter du matériel spécial comme des seringues et des informations sur la grippe.

 

En Suisse, les voyageurs peuvent également obtenir trois doses supplémentaires de vaccin de préparation pandémique VZV-VAX ainsi que les autres vaccins contre la grippe saisonnière recommandés par les États-Unis. Ce vaccin n’est pas obligatoire pour les voyages internationaux en Suisse mais il peut être obligatoire pour les voyageurs séjournant à l’hôtel Suisse où le réceptionniste possède une carte de vaccination suisse. Une carte de rappel est également disponible au bureau de réception local. Les infirmières des hôtels sont responsables de s’assurer que les voyageurs sont correctement informés des faits sur la grippe porcine et ils sont également au courant des vaccins qu’ils doivent avoir dans leurs sacs. Cela permet également au personnel de l’hôtel de rappeler aux voyageurs comment obtenir les injections de rappel une fois qu’ils sortent des chambres d’hôtel.

 

Un autre aspect du plan de lutte contre la pandémie de grippe porcine en Suisse est la mise en œuvre d’une campagne spéciale de porte-à-porte pour empêcher l’introduction du virus en premier lieu. De nombreuses cliniques et hôpitaux offrent ce service. Cependant, il existe également des cliniques de quarantaine à domicile qui offrent ce service. Il est cependant recommandé aux voyageurs de rester en contact avec leurs prestataires de soins de santé via Internet ou des dispositifs de communication habituels afin de suivre leur situation et de les consulter si nécessaire.

 

Sur une note légèrement différente, la grippe porcine a également lancé une campagne spéciale de porte-à-porte qui a été mise en œuvre avec succès dans certaines villes de Suisse. Cette campagne porte-à-porte est offerte à tous les ménages de la région. Un échantillon des membres du ménage de chaque famille est visité et testé pour la présence du virus de la grippe porcine. Si le virus est détecté, toute la famille est mise en quarantaine et la maison est désinfectée. Ce plan pandémique en Suisse en est encore à ses débuts et de nombreux responsables impliqués doivent faire leurs recherches et étudier l’épidémie de grippe porcine afin de déterminer le niveau de menace auquel les pays sont actuellement confrontés.

 

Le plan pandémique en Suisse dépendra en grande partie des retours des médecins locaux. On s’attend également à ce que les autorités prennent en considération les points de vue et les opinions du grand public lors de la formulation du plan de lutte contre la pandémie. Le grand public a beaucoup de suggestions sur la façon de traiter la grippe porcine. Les gens suggèrent au gouvernement d’augmenter la vaccination des enfants dans les écoles et aussi de rendre les vaccins contre la grippe facilement disponibles dans les pharmacies. Certaines personnes suggèrent également que le grand public devrait collecter des fonds pour élargir les programmes de dépistage des patients atteints de grippe.

 

Il est important de se rappeler que le plan pandémie en Suisse ne cible pas les communautés religieuses. De nombreuses religions suivent de près la sainte communion des catholiques. En fait, le Pape a publiquement exprimé son soutien à la mise en œuvre de la vaccination contre la grippe porcine. Seul le temps nous dira ce que l’avenir réserve à l’épidémie de grippe porcine, mais jusqu’à présent, experts et chercheurs ont déjà élaboré un bon plan pandémique en Suisse.

 

En conclusion, il est important que la population générale soit au courant de l’épidémie de grippe porcine. Il est également conseillé aux personnes atteintes de grippe porcine de consulter leur médecin dès qu’elles sentent qu’elles ont contracté la grippe porcine. En effet, plus vous détectez les symptômes tôt, plus les chances de traiter l’infection sont élevées. Il est également important que les personnes autour de la zone touchée prennent des précautions pour éviter la propagation de l’infection à d’autres personnes. Ceci est particulièrement important pour les jeunes vivant dans la région. Il vaudrait mieux qu’ils arrêtent d’aller à l’école ou sur leur lieu de travail jusqu’à la disparition de la pandémie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *