Actualité Finance

La prochaine phase du marché haussier

La prochaine phase du marché haussier
 

Avec les excès spéculatifs, les craintes d’une bulle sur les marchés financiers se multiplient. Mais il serait prématuré de vendre des actions en général pour cette raison.
 

Les hauts sommets des cours boursiers alimentent les craintes d’une bulle. Les prix, mesurés par l’indice mondial des actions MSCI, ont augmenté de 10 % depuis les premières inoculations de Covid 19 en décembre, et de 75 % depuis le creux de mars 2020. Les évaluations, du moins aux États-Unis, ont atteint des niveaux qui peuvent donner le vertige.

Les excès spéculatifs sont de plus en plus fréquents : qu’il s’agisse de Tesla, de Bitcoin ou de GameStop. Il y a une euphorie dans laquelle les facteurs fondamentaux ne semblent plus jouer de rôle. Et plus l’effet de levier est important, mieux c’est. Le volume record d’options d’achat et de crédits aux courtiers en témoigne. Sans parler du boom spatial américain – c’est la myriade d’introductions en bourse de turbo via des sociétés écran. Ce sont autant d’évolutions inquiétantes qui rappellent de vilains souvenirs des bulles spéculatives passées.

Le cycle est sur le point de commencer
 

Mais quiconque prend peur à ce sujet et vend des actions en général maintenant pourrait le regretter plus tard. Malgré tous les problèmes et le risque accru de corrections, il y a de bonnes chances que le marché haussier de douze ans, qui n’a été que brièvement interrompu par le choc de Corona, se poursuive encore un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *