Actualité Finance

Pourquoi la Suisse est-elle un havre de paix pour les investisseurs internationaux?

Havre de paix investisseurs

Pourquoi la Suisse est-elle un havre de paix pour les investisseurs internationaux?

Le Swiss Finance Institute (SIBI) est le centre de formation national de l’Ecole polytechnique fédérale de Suisse (FIIT) pour la recherche fondamentale, les études doctorales, la création de connaissances, l’échange d’informations et la formation continue dans les domaines de la banque et du financement avancé. En plus de cela, SFI propose également des programmes diplômants en comptabilité et en gestion de micro et petites entreprises. Comme il possède des succursales dans plus de vingt pays, l’institut peut être atteint à presque tout moment par des étudiants intéressés par des sujets tels que les retraites, les fonds et la gestion d’actifs, l’assurance et le développement de la richesse, l’investissement, la gestion des risques et la mondialisation. Les étudiants qui étudient les affaires internationales peuvent grandement bénéficier du cours de concentration en études commerciales internationales, en particulier ceux qui envisagent d’entrer sur les marchés étrangers.

 

En termes de méthodologie d’enseignement, le SFI compte cinq universités partenaires qui travaillent avec le SFI depuis 1960. Parmi elles, l’Université de Zurich, l’Université de Genève, l’Université de Cambridge, l’Université technique de Genève et l’Université de Duisburg. Ces universités partenaires offrent une perspective continentale et internationale sur les questions liées à l’économie suisse, notamment la fiscalité, les dépenses publiques, la politique monétaire, l’économie et les services financiers. Ils utilisent également un certain nombre de techniques modernes et de méthodes statistiques. L’objectif de la participation à un programme de recherche dans l’une de ces universités partenaires est d’améliorer la compréhension des étudiants du système financier suisse et de les familiariser avec les principes du commerce international, de l’économie et de la gestion des risques.

 

Étudier dans l’une des universités partenaires vous aidera à acquérir une connaissance approfondie de tous les grands domaines de l’économie suisse et étrangère. Vous pouvez choisir de vous spécialiser dans une ou plusieurs des spécialisations suivantes: d-mma (différent du ratio. Le service le plus courant proposé par d-mma est l’investissement micro et à petite échelle), d-cci (conseil financier), d-nou ( nouveau riches), g-trust (fonds de capital-risque), i-bank (banque d’assurance), l-bank (capital-risque), m-bank (banque polyvalente), r-bank (banque immobilière) et r-suisse (titres de surveillance). Vous pouvez également choisir de vous spécialiser dans un ou plusieurs des secteurs clés suivants: banque, gestion de patrimoine, développement économique, entrepreneuriat, secteur public et technologie.

 

Expert en finance internationale, le gouvernement suisse est bien conscient du besoin de personnel qualifié en Suisse pour occuper les différents postes dans les secteurs public et privé. Selon le dernier rapport sur le développement des ressources humaines (HRDSR) de la Banque mondiale, la Suisse n’est pas seulement une juridiction sûre pour l’investissement, mais elle présente également des aspects et des caractéristiques favorables qui attirent des travailleurs qualifiés du monde entier. En ce qui concerne les travailleurs qualifiés, le pays compte une abondance de professionnels titulaires d’un baccalauréat, hautement qualifiés pour occuper un large éventail de postes, notamment des décideurs, des gestionnaires, des consultants, des économistes, des banquiers, des fonctionnaires, des économistes et des juristes. L’ensemble attractif d’avantages et d’avantages du pays – faible imposition, résidence de longue durée, accès facile aux marchés internationaux, économie forte et faible chômage, excellent système de santé, bonnes opportunités d’éducation, faible coût de la vie, accès facile au financement, système de transport efficace , etc.

 

L’approche du gouvernement suisse en matière de croissance économique et de développement est très progressiste, innovante et repose sur l’innovation et la flexibilité pour s’adapter à l’évolution des conditions et des tendances du marché. Ils sont très appréciés pour leurs politiques prudentes en matière de politique monétaire, budgétaire et de crédit. L’approche suisse de la croissance économique et du développement s’est caractérisée par de solides incitations à prendre des risques et par la mise à disposition de ressources internes suffisantes pour soutenir la croissance économique, la création d’emplois et les programmes de protection sociale. En fait, le rôle des Suisses dans le commerce international et les investissements directs étrangers (IDE) est également important.

 

Le gouvernement suisse est très prudent avant de décider d’investir dans une entité étrangère. Ils doivent être sûrs de l’engagement du pays envers cette entité, en particulier en ce qui concerne le cadre politique et juridique régissant cet investissement. Pour pouvoir bénéficier du statut d’investissement, la politique et le cadre du pays doivent être clairs et conformes à la loi et aux principes suisses. En outre, le statut d’investissement d’un pays peut être affecté par l’étendue de son portefeuille étranger, ainsi que par l’étendue de sa participation à des programmes d’investissement internationaux. Un guide de placement suisse fournit une évaluation complète des options de placement suisses.

 

Le système bancaire suisse suit un certain nombre de restrictions importantes et est considéré comme tout à fait compétent en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Cependant, ils ont toujours des limitations strictes sur le transfert des actions au porteur, de l’or et des lingots. Bien que la Suisse ait quelques lacunes, elle est pourtant bien équipée pour affronter la tempête et survivre à la tempête d’une période économique incertaine. De plus, les banques suisses proposent une large gamme de produits et de services. Elles se distinguent des banques internationales par leur flexibilité politique et leurs incitations à prendre des risques.

 

Le système bancaire suisse bénéficie de la certitude politique et des taux d’intérêt les plus bas de tous les pays développés. Bien qu’ils aient des lacunes comme ne pas avoir de monnaie flottante, ils parviennent à résister à la tempête mieux que la plupart. En fait, ils ont réussi à renforcer leur solidité financière. En effet, la politique suisse consistant à autoriser un degré élevé de liberté fiscale, quoique avec peu de distorsions, a maintenu la solidité de l’économie. La politique suisse de politique monétaire et budgétaire saine, ainsi que sa politique bancaire forte et ses incitations à prendre des risques, les ont fait se démarquer et rester au sommet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *