Actualité Finance

Informations d’impôt sur les capitaux

Informations d'impôt sur les capitaux

Informations d’impôt sur les capitaux

Le gain de capital est un concept économique très large défini comme le gain effectué sur la vente de certains actifs ayant augmenté de valeur depuis l’achat initial. Un objet peut être personnel ou non personnel, et peut être le résultat d’une transaction, telle qu’une hypothèque ou un achat d’actions dans une entreprise. Un actif peut inclure l’immobilier, un véhicule, une entreprise ou toute autre propriété. Bien que le gain de capital soit généralement associé à des biens personnels, il existe d’autres types d’actifs pouvant entraîner un gain de capital.

 

Il existe deux types de gains en capital: réels et réalisés. Les gains en capital réels se produisent lorsque la propriété est achetée pour moins de sa juste valeur marchande. Ce ne sont généralement pas taxés. Une personne peut toutefois être taxée si le prix dépasse le profit brut ajusté afin d’atteindre un taux ajusté. La partie du prix qui est au-dessus de l’AGI est soumise à la taxation.

 

Les transactions immobilières ne nécessitent normalement pas qu’un acheteur de payer des taxes au niveau de l’état. Cependant, certains États imposent des taxes sur les gains en capital dérivés d’achats dans ce domaine. Ceux-ci incluent l’Alaska, Delaware, le district de Columbia, Hawaii, Illinois, Nevada, New Hampshire, Oregon et Utah. Au niveau de l’État, les transactions immobilières sont soumises à la taxation si le gain est supérieur à cinq pour cent en un an. Ce taux est généralement attaché au taux d’utilisation de la propriété commerciale dans la région. Certains États permettent à la personne de vendre de manière à déduire le coût de la vie pour atteindre le taux d’imposition.

 

Tout gain de capital acquis en payant un montant supérieur au revenu imposable peut être soumis à la taxe minimale alternative. AMT est une loi fiscale complexe conçue pour empêcher les personnes d’utiliser leurs gains pour éviter de payer des impôts. Une partie de l’AMT est la taxe minimale alternative. Cette partie de l’AMT impose une taxe supplémentaire sur tout revenu découlant de sources à l’extérieur des États-Unis. Dans de nombreux cas, le prix de vente de la propriété constitue en fait une vente exemptée dans le cadre de la taxe minimale alternative.

 

Les gains et pertes en capital sont signalés sur la forme 1040, le formulaire de retour pour l’impôt sur le revenu fédéral. Le formulaire 1040 peut être consulté via le site Web de l’IRS. Cependant, il est conseillé que les formulaires soient imprimés et déposés avec des formes de papier pour la précision. La seule exception est l’auto-employé qui sont autorisés à déposer des formulaires électroniques.

 

Une perte de capital est différente d’un gain de capital; Les deux diffèrent en ce qui concerne la manière dont le gain ou la perte est traité pour la responsabilité fédérale d’impôt. La perte en capital est déduite avant la phase de démarrage de l’impôt sur le revenu et incluse dans le revenu brut pendant la période de démarrage.

 

Pour un gain de capital à long terme, il y a des phases différentes. Le premier est la phase d’amortissement, tandis que la seconde est appelée le gain de capital net. La différence entre les deux est le principe de versement. Pendant la phase d’amortissement, vous êtes autorisé à déprécier les immobilisations seulement à un montant particulier par an. Une fois la période terminée, vous devez toutefois payer les taxes sur tous les gains survenus pendant cette période.

 

Les gains en capital à court terme sont également différents dans la façon dont ils sont classés. Pour les gains en capital à court terme, la durée du gain est typiquement de cinq ans à compter de la date d’achat. Pour les gains à long terme, plus la période de gain est longue, plus le gain sera taxé. Si vous avez été taxé sur vos gains en capital à court terme et que vous souhaitez les avoir inclus dans votre revenu pour l’année, vous devez recharger vos gains en capital pour les sortir de votre revenu imposable avant le 1er avril de l’année suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *