Actualité Finance

Ouverture des frontières et des ports d’entrée

Ouverture des frontières et des ports d'entrée

Ouverture des frontières et des ports d’entrée pour les voyageurs internationaux

L’ouverture des frontières et des points d’entrée pour les voyages internationaux se fait normalement au bureau de douane. Cependant, il y a des cas où cela est fait au port de destination. Cela peut se produire lorsqu’un voyageur embarque pour un voyage en mer et n’a pas de vol de correspondance. L’embarquement de l’avion se fait généralement à l’aéroport de départ sud-africain. Cela peut également arriver si un voyageur prend un vol direct du Canada vers l’Afrique du Sud et n’a pas de billet d’avion de correspondance.

 

Lorsque vous voyagez entre le Canada et l’Afrique du Sud, il est important que vous restiez en contact avec vos agents des douanes en tout temps. Ces officiels sont responsables de conserver un registre de toutes les entrées effectuées dans le pays. Ils seront chargés de mettre en œuvre toutes les mesures liées à l’immigration, y compris celles liées à l’examen des passagers et à l’inspection des marchandises entrant dans le pays. Pour les voyageurs d’autres pays africains qui ne sont pas résidents du Canada, ils devront s’inscrire au point d’entrée avant de se rendre au Canada.

 

Les agents des aéroports sud-africains connaissent très bien les voyageurs d’autres pays africains. Ainsi, les douaniers de ces aéroports traiteront avec les voyageurs au Canada comme s’ils venaient de leur propre pays. Par exemple, toutes les inspections et tests liés aux stupéfiants seront effectués conformément à la loi canadienne. Il existe des mesures pour contrôler les passagers qui ont l’intention de voyager au Canada et pour vérifier les documents des navetteurs quotidiens. Toutes les transactions entre l’aéroport et la gare de n’importe quelle ville d’Afrique du Sud pourront être traitées via le système qui fournit des services de bus interurbains.

 

Vous devrez donner des informations sur vos données personnelles, ainsi que des détails sur votre emploi et toute distanciation sociale que vous pourriez avoir. Si vous êtes un non-immigrant et avez acquis un statut de résident permanent dans le pays, vous devrez fournir une preuve de citoyenneté. Cela peut être fait en fournissant un certificat de naissance ou tout autre document qui vérifie votre identité. L’âge d’un voyageur international qui n’est pas tenu de fournir une preuve de citoyenneté sera invité à présenter une preuve de résidence ou tout autre document d’identité indiquant qu’il ou elle est un résident du pays.

 

La présence de trafic international obligera les autorités à effectuer des contrôles de santé sur tous les voyageurs. Les personnes porteuses de certaines maladies contagieuses seront invitées à se rendre à l’hôpital. Les personnes voyageant à l’extérieur du pays devront prendre des précautions pour éviter d’attraper des infections qui pourraient se propager en raison de la literie et de la nourriture contaminées. Vous devrez également vous tenir à l’écart des animaux qui ont contracté des maladies infectieuses. Ces exigences seront imposées aux voyageurs arrivant au niveau national.

 

La réouverture des frontières et des points d’entrée aux voyageurs internationaux exigera une préparation sérieuse. L’une des premières choses que l’Organisation internationale fera est de revoir les protocoles médicaux et sanitaires qui ont été suivis lors des inscriptions précédentes. Ce sont des directives spécifiques qui doivent être respectées lors de la rentrée. La réentrée d’un individu qui a déjà présenté des symptômes d’une maladie infectieuse nécessitera qu’il soit mis en quarantaine jusqu’à l’expiration de la période d’incubation. Un voyageur international récemment arrivé à un nouvel aéroport devrait également être mis sous surveillance jusqu’à ce que les procédures cliniques nécessaires aient été effectuées.

 

Une fois ces protocoles révisés, l’ouverture des frontières et des points d’entrée aux voyageurs internationaux sera mise en œuvre. En plus de suivre ces protocoles, une inspection générale de sécurité des aéroports et ports maritimes du pays devra être menée. Les aéroports fermés depuis plusieurs jours seront temporairement fermés. Dans le même ordre d’idées, les passages frontaliers entre des pays qui viennent d’entrer en contact étroit seront limités.

 

Pour conclure, la réouverture des frontières et des points d’entrée aux voyageurs internationaux est une tâche compliquée. Cela est particulièrement vrai en cas de catastrophe majeure le long de la frontière internationale. La meilleure façon d’éviter ces problèmes est de suivre le protocole de sécurité et de mettre en œuvre des politiques d’immigration conformes aux dernières directives en matière de santé et de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *