Actualité Finance

Les principes de l’évaluation fonctionnelle

Les principes de l'évaluation fonctionnelle

Les principes de l’évaluation fonctionnelle

De nombreux professionnels qui dispensent des soins de santé connaissent l’évaluation fonctionnelle. Il fait souvent partie d’une approche globale du bien-être qui intègre les principes de prévention et de traitement, mais il est toujours important de comprendre ses nombreux avantages et limites. L’évaluation fonctionnelle peut aider les professionnels à accomplir ces tâches:

 

Déterminer et diagnostiquer les troubles cognitifs, y compris la maladie d’Alzheimer et divers types de démence. Identifiez les effets de l’aggravation des maladies mentales, y compris la MPOC et les maladies cardiaques. L’évaluation fonctionnelle peut également aider les gens à comprendre pourquoi certains comportements sont importants ou nécessaires alors que d’autres ne le sont pas. Par exemple, les personnes atteintes de démence peuvent avoir une association négative entre certains endroits et des odeurs ou des goûts spécifiques. La connaissance de ces informations peut aider à améliorer la qualité des soins fournis et à réduire l’apparition de comportements ou d’actions négatifs.

 

Comprendre et expliquer comment le corps communique à travers ses différents systèmes. Lors des évaluations fonctionnelles, les professionnels de la santé utilisent différentes méthodes, techniques et modèles, y compris les principes fondamentaux des aspects somatiques, expressifs, neurologiques, psychologiques et sociaux. Certaines des méthodes utilisées comprennent: le mouvement physique, les tests manuels, les tests sensoriels ou les questions basées sur des entretiens. En outre, la recherche a montré que les facteurs psychologiques sont plus influents dans la cause et la promotion de mauvais comportements de santé que les facteurs environnementaux.

 

L’évaluation fonctionnelle est basée sur le postulat que les humains répondent à des stimuli structurés, consciemment ou inconsciemment. Répondre à la question de savoir ce qui influence les comportements peut être accompli grâce au développement de quatre stratégies comportementales fonctionnelles. Ces stratégies sont décrites dans la littérature sur l’évaluation du comportement fonctionnel comme suit: l’énoncé d’hypothèse, l’énoncé de but, la procédure d’évaluation et la relation interpersonnelle.

 

L’objectif principal des méthodes d’évaluation fonctionnelle est de fournir des informations sur les associations internes que les gens font lorsqu’ils s’engagent dans des tâches spécifiques. Les gens exécutent des tâches en fonction des instructions données par l’examinateur. Cela inclut leur orientation vers l’espace, le temps et les tâches par rapport à leur propre corps, leur langage et leurs attitudes. Par conséquent, des méthodes d’évaluation fonctionnelle efficaces impliquent l’utilisation de l’observation directe.

 

Le but de l’évaluation fonctionnelle est de fournir des informations sur la structure et la fonction des processus mentaux impliqués chez l’homme. Basé sur des théories somatiques, expressives, neurologiques et interpersonnelles, on pense que les humains utilisent divers types de systèmes de représentation pour exprimer et exécuter des pensées et des émotions, ainsi que pour réguler le comportement. Par conséquent, un dysfonctionnement dans un ou plusieurs de ces domaines peut contribuer aux symptômes et aux signes de troubles mentaux. L’observation directe est un moyen systématique d’étudier les fondements physiologiques des symptômes et signes psychologiques, et elle peut aider les cliniciens à détecter et diagnostiquer les troubles psychiatriques chez leurs patients.

 

Un autre objectif de l’analyse fonctionnelle est de créer une prise de conscience des structures, des fonctions et des processus qui causent ou soutiennent les comportements problématiques. On pense que les symptômes psychologiques ne sont pas uniquement causés par la présence d’une maladie mentale, mais peuvent également être le résultat d’un fonctionnement anormal des structures et des processus sous-jacents à la maladie mentale. En fait, de nombreux patients souffrant de dépression, de schizophrénie, de trouble de stress post-traumatique, de troubles obsessionnels-compulsifs ou d’autres troubles psychiatriques ne présentent pas les signes classiques de ces troubles. Au lieu de cela, ils affichent un comportement apparemment normal mais sont incapables de répondre à leur détresse de manière habituelle.

 

Il est important de noter que bon nombre des méthodes utilisées pour mener des évaluations fonctionnelles sont au niveau clinique, ce qui signifie qu’elles visent à identifier et à décrire les comportements problématiques. Ainsi, il est très important de mener des évaluations fonctionnelles avec soin et précision. L’évaluation clinique devrait inclure l’utilisation de procédures telles que la sollicitation, l’observation, les échelles de notation et d’autres modes d’analyse tels que l’analyse de domaine. Le processus d’évaluation des forces et des faiblesses du fonctionnement psychologique et émotionnel d’un patient, par exemple, est connu sous le nom de recherche sur l’échelle de notation. De plus, les chercheurs utilisent souvent des questionnaires pour obtenir des données essentielles au fonctionnement de l’évaluation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *