Actualité Finance

un cabinet de lobbying

lobbying

Comment un cabinet de lobbying peut-il fournir des services couramment utilisés par les cabinets de relations publiques?

Un lobby est défini comme un organisme officiel créé pour promouvoir les intérêts d’une entreprise, d’une organisation ou d’un individu et pour faire avancer ses objets et objectifs. Il s’agit généralement d’une agence gouvernementale ou non gouvernementale dont l’objectif est de promouvoir les politiques publiques d’une entreprise, d’une organisation ou d’un individu. Aux États-Unis, le lobby est communément appelé «lobbyiste». Une société de lobbying est une entité, une organisation ou une personne qui engage ou engage une société de lobbying ou un agent de lobbying. Une alliance de lobbying est généralement un groupe de dix personnes ou plus, entreprises ou autres associations qui mettent en commun leurs ressources dans le but d’acheter une société de lobbying ou un agent de lobbying.

 

Pour devenir membre d’une organisation ou d’une alliance, une personne doit payer des frais d’inscription. Après avoir payé les frais d’inscription, l’individu a le droit d’obtenir une liste de tous les lobbyistes enregistrés. De plus, l’individu a le droit de choisir trois conseillers en lobbying, dont chacun sera affecté pour l’aider sur des questions liées à son industrie ou à sa profession. Les membres sont également autorisés à embaucher l’un des trois conseillers au détriment des honoraires plus élevés. Le choix entre les trois conseillers est fait par le membre. Cependant, les trois conseillers sont tenus de déclarer leurs activités au lobbyiste inscrit qui reçoit des honoraires pour la prestation de services de lobbying.

 

Il existe trois types de lobbyistes: les cadres, les conseillers et les clients. Un cabinet de lobbying propose ces trois services. Les services d’un cabinet de lobbying diffèrent selon la taille et la nature de l’organisation, son lieu d’implantation et le nombre de lobbyistes qui participeront aux discussions. La taille et la nature de l’organisation sont largement déterminées par le registre des membres de cette organisation particulière.

 

Un avocat exécutif est un avocat qui travaille pour le compte d’un individu ou d’une entreprise en tant que cadre. Il représente cette personne ou cette entreprise devant le cabinet de lobbying. Il effectue des tâches telles que la préparation de documents d’information, de lettres et de mémos, d’interroger des témoins, d’effectuer des recherches sur le client et de présenter des arguments et des documents en défense. Un cadre peut également préparer des documents et des missions pour ses clients qui doivent être soumis au gouvernement afin de permettre au client de conserver son emploi ou de continuer dans son poste actuel. Les lobbyistes engagés dans la conduite d’activités de lobbying doivent avoir de solides compétences écrites, d’excellentes compétences orales et une expérience en affaires et en finance.

 

Le conseiller est le deuxième niveau du lobbyiste. Il n’est pas un cadre d’une société de lobbying, mais un fonctionnaire d’une agence. Il représente les intérêts du fonctionnaire de l’agence et aide le fonctionnaire de son agence à mettre en œuvre les dispositions contenues dans la loi votée par la législature. Les conseillers possèdent un large éventail de connaissances et de compétences pour mener à bien le travail du cabinet de lobbying.

 

Le troisième niveau de service fourni par une entreprise de lobbying est celui des agents de placement. Les agents de placement sont chargés de trouver une personne qualifiée qui est prête à travailler en tant qu’employé à temps plein, à temps partiel ou saisonnier dans le bureau du cabinet de lobbying en tant que représentant. Les agents de placement aident également à trouver un poste permanent pour la personne une fois qu’elle a été embauchée par l’entreprise. Un agent de placement est également chargé de coordonner les déplacements entre l’agent de l’agence et ses clients. Certains agents de placement aident également leurs clients à trouver un emploi permanent ailleurs si l’individu ne peut plus trouver un emploi à l’endroit où il cherche une profession.

 

Le quatrième service qu’une entreprise de lobbying peut exiger de ses lobbyistes est celui des relations publiques ou des relations publiques. Les efforts de relations publiques visent à créer une impression positive auprès du grand public en faveur des intérêts des clients du cabinet de lobbying. Un lobbyiste doit être habile à persuader le public, en particulier le public cible, qu’il travaille au nom des clients afin d’obtenir une action législative et administrative d’influence. Les lobbyistes travaillent également sur une base régulière pour communiquer au nom de leurs clients avec les médias d’information, les agences gouvernementales, les groupes commerciaux et d’autres groupes d’intérêt.

 

De nombreuses entreprises exigent que leurs lobbyistes soient enregistrés en vertu d’un certain code de conduite connu sous le nom de code d’éthique du lobbying. Les cabinets de lobbying mettent également en place un système de suivi des activités de lobbying de leurs employés. Les systèmes de surveillance et de suivi comprennent généralement des données biométriques telles que des empreintes digitales. Ces systèmes sont généralement appliqués en conjonction avec les services professionnels fournis par les sociétés de relations publiques. Le taux de roulement de nombreux employés qui quittent leur emploi en entreprise pour des emplois de lobbying est assez élevé. Pour cette raison, de nombreuses entreprises ont mis en place des politiques de porte tournante dans lesquelles les employés peuvent fréquemment faire la transition entre les deux postes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *