Actualité Finance

Comment identifier des brins d’ADN?

Comment identifier des brins d'ADN

Comment les endonucléases de restriction identifient-elles et coupent-elles des brins d’ADN?

Le clonage de restriction est le processus de génération d’un morceau de matériau génétique, généralement d’une cellule adulte, appelé fragment de restriction. Un fragment de restriction est un morceau d’ADN avec seulement certains morceaux de séquence attachés. Ces bits de séquence peuvent être insérés dans l’une des quatre voies de transcription principales. Le clonage de restriction implique des amplications répétées de fragments de restriction pour produire un grand nombre de copies du fragment de restriction. Cela permet aux chercheurs d’étudier l’ADN d’un gène de la maladie ou de créer un nouveau modèle animal.

 

Un fragment de restriction est simplement une séquence d’acide nucléique complémentaire à l’élément de restriction qui se lie à un locus viral externe. Ces sites de restriction, dont plusieurs, sont isolés des cellules eucaryotes. Leur rôle principal est de tuer des virus envahissants en liaison à leurs bases d’acide nucléique. L’enzyme de restriction (RFLP) est activée lors d’une réaction entre le fragment de restriction et l’envahisseur. Cela donne lieu à des fragments de restriction contenant le matériau génétique nécessaire pour former une protéine.

 

Le clonage de restriction implique une application répétée d’enzymes de restriction. La première étape consiste à utiliser des enzymes de restriction qui reconnaissent des séquences d’intérêt. Ces séquences sont ensuite insérées dans l’emplacement souhaité sur le fragment de restriction. Les enzymes de restriction reconnaissent la séquence en initiant une réaction chimique résultant du clivage de la séquence.

 

Le clonage de restriction peut être effectué avec deux types d’enzymes différents. Un type d’enzyme est connu sous le nom de RNase réglementaire de type I (RND). Dans ce cas, un fragment de restriction est associé à l’enzyme de restriction spécifique pour l’activité biologique de type I ou de type III. Les enzymes de restriction peuvent également être spécifiques pour le type II ou le type IIIA;

 

Il existe d’autres méthodes permettant aux enzymes de restriction de cibler spécifiquement des séquences spécifiques. Par exemple, le cocktail d’enzyme de restriction (A) est constitué de multiples enzymes de restriction contenant des séquences spécifiques qui leur sont attachées. Ces rnases sont ensuite mélangées avec des acides aminés complémentaires aux séquences cibles. Après ce processus, le mélange est ensuite mélangé avec un tampon pour former un composé protéique. Dans les cas où le résultat souhaité est une isolation bactérienne, l’isolat est criblé pour la présence d’antigènes d’ARN.

 

Le clonage de restriction implique des étapes répétitives. Par exemple, des fragments de restriction sont fabriqués en combinant des enzymes de restriction et un agent dénaturant à base d’acide. Une fois le fragment de restriction formé, la ligature du fragment se produit pour le coller de manière permanente sur le site de restriction. La collecte du fragment dépend de la séquence d’interaction et de la concentration de l’agent dénaturé. Il est ensuite lavé avec un tampon pour éliminer tout résidu de l’agent dénaturé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *