Actualité Finance

Comment privilégier ses employés dans son actionnariat

Comment privilégier ses employés dans son actionnariat
Comment privilégier ses employés dans son actionnariat

Comment privilégier ses employés dans son actionnariat

Lorsque vous décidez d’accorder une participation à une entreprise de société troisième des communications privilégiées, il est essentiel de veiller à ce que les parties ont convenu de respecter la confidentialité des informations privilégiées. Les informations privilégiées doivent rester confidentielles et ne doivent pas être divulguées, même au conseil d’administration. Si le conseil décide de permettre à la tierce partie d’avoir un actionnariat, la divulgation d’informations privilégiées au tiers sera une renonciation au privilège, ce qui permettra à l’actionnaire d’obtenir une compensation complète des actions de l’entreprise.

Les communications privilégiées d’un employeur ne peuvent être divulguées que si l’employé est administrateur ou agent de la Société. Toutefois, la Société ne peut nier qu’une tierce partie peut avoir accès à ses informations privilégiées, à moins que l’employé puisse le montrer ou qu’elle s’y intéresse. Les informations privilégiées peuvent être communiquées avec les administrateurs externes ou les superviseurs des employés. Néanmoins, les informations peuvent être protégées si les employés n’ont pas accès aux documents privilégiés. 

Comment privilégier ses employés dans son actionnariat : que faire pour privilégier ses employés ?

Une communication privilégiée pourrait être envoyée aux administrateurs extérieurs ou aux officiers d’une société. La société peut utiliser les communications privilégiées pour partager des informations relatives aux affaires intérieures de la société avec le directeur externe. C’est un mouvement risqué, mais il peut protéger les informations privilégiées de l’entreprise. En conséquence, l’avocat de l’entreprise doit examiner avec soin d’utiliser ce privilège dans de telles situations. L’utilisation de cette technique peut aider à garantir que la Commission corporative est consciente de ses responsabilités. 

Le test de privilège pour les communications entre un employeur et ses employés devraient être appliqués avec prudence. La société devrait toujours préciser que son avocat interne agit au nom de la Société. Ceci est particulièrement important pour la gouvernance d’entreprise car elle permet à l’entreprise d’utiliser ses propres avocats pour protéger ses communications privilégiées. L’utilisation des communications privilégiées pour communiquer avec le directeur externe exposera la société à la responsabilité légale. Si cela se produit, la société doit déterminer comment utiliser une communication privilégiée de manière à protéger ses intérêts tout en préservant les communications privilégiées. 

YKK a fourni des conseils sur la manière de privilégier les documents entre un employé et un exécutif. Il a également créé des lignes directrices pour les relations parentales-filiales. Le principe de la propriété commune ne s’applique pas à la communication entre une entreprise et ses employés. En outre, il ne reconnaît pas la règle de propriété commune. En outre, la doctrine ne reconnaît pas la doctrine d’intérêt commun. Il n’exige pas que la Société divulgue des informations privilégiées. Les communications privilégiées ne peuvent être échangées qu’entre la société et ses administrateurs et sa direction. 

Le test de privilège est plus susceptible de postuler lorsqu’un employé a communiqué avec le conseil d’entreprise. De même, un employé qui communique avec un avocat corporatif en son nom doit s’assurer d’indiquer qu’il parle au nom de la Société lorsqu’un document contient des informations privilégiées. La société doit également indiquer clairement que les informations ont été obtenues avec les documents privilégiés ne sont pas destinés à la distribution aux actionnaires. Cela signifie qu’une équipe juridique peut utiliser les informations privilégiées dans une communication juridiquement privilégiée, tant qu’il dispose d’un accord avec la société. 

Comment privilégier ses employés dans son actionnariat : nos conseils pour vous aider dans ce domaine

Le principe de propriété commune ne s’applique pas dans le monde des entreprises. Les principes d’intérêt commun s’appliquent à la fois à la Société et à ses employés. Il est possible qu’un employé soit administrateur d’une filiale tout en communiquant avec une autre société. Cette règle s’applique également à la communication entre un agent d’entreprise et un employé. Les premiers devraient être actionnaires et ce dernier est administrateur du parent. 

Lorsque la société est une filiale parente, le privilège n’est pas applicable aux actionnaires du parent et des employés. Les informations privilégiées doivent être basées sur les intérêts commerciaux de la société. En d’autres termes, une gestion des sociétés ne devrait jamais communiquer avec ses filiales sans le consentement de l’ancien. Ceci est un scénario incompatible dans les deux cas. Lorsqu’une société décide de transférer ses actifs, les documents privilégiés doivent être transférés à la filiale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.