Actualité Finance

Comprendre les quatre facilitateurs des transformations financières

Comprendre les quatre facilitateurs des transformations financières

Comprendre les quatre facilitateurs des transformations financières

Le terme “transformation financière” est utilisé pour décrire les mesures proactives et stratégiques visant à optimiser les finances au sein d’une organisation. Elle peut impliquer un large éventail d’activités, allant de la rationalisation des processus budgétaires à la mise en œuvre de nouveaux logiciels de comptabilité, toutes visant à réduire les coûts et à améliorer l’efficacité. Bien qu’il s’agisse d’un concept large qui couvre un large éventail d’activités, seules quelques-unes ont été abordées dans cet article. Il s’agit des activités suivantes :

Concevoir et constituer des équipes gagnantes. Dans la plupart des organisations, une équipe gagnante ne gagne pas seulement à la fin du jeu, mais aussi en termes de valeur qu’elle apporte. Cela implique la constitution d’équipes inter fonctionnelles qui possèdent des compétences complémentaires. Par exemple, alors que la finance est généralement un groupe axé sur les produits, l’ingénierie et les ventes peuvent également avoir besoin de travailler ensemble sur certains projets. Les équipes inter fonctionnelles seront également en mesure d’accroître leurs connaissances sur les produits qui peuvent les aider à fournir de meilleurs services.

 

Optimiser les nouvelles technologies. Ce point montre clairement pourquoi la transformation de la finance est si importante pour les performances de l’organisation. L’amélioration de la productivité ne peut se faire que grâce aux nouvelles technologies si l’entreprise veut atteindre ses objectifs de transformation. Bien qu’il y ait souvent un coût inhérent à la recherche d’une nouvelle technologie seule, les économies globales seront rentabilisées au fil du temps.

Établir des budgets solides. La création de bons budgets est une partie essentielle de tout plan de transformation financière. S’il ne suffit pas de créer un budget équilibré, il est essentiel d’adopter des tableaux de bord équilibrés pour évaluer et planifier l’avenir de l’organisation. Une budgétisation appropriée nécessite des rapports de gestion précis et l’analyse des facteurs internes et externes qui ont un impact sur les budgets.

Apprenez de nouveaux processus. L’une des principales raisons d’entreprendre une transformation financière est d’apprendre de nouveaux processus et de mieux gérer les processus internes et externes. Les processus internes changent au fil du temps, à mesure que l’entreprise se développe et cherche à optimiser sa valeur. Les processus externes varient en fonction des exigences des pouvoirs publics et de l’exposition de l’entreprise aux risques. Les processus internes et externes sont tous deux essentiels au succès à long terme de l’organisation.

Gérer le changement. L’intégration des plans de transformation financière à d’autres activités de restructuration, telles que la planification du personnel et la restructuration organisationnelle, nécessite une approche globale de la transformation. Une planification efficace comprend l’évaluation de l’impact des changements sur le moral du personnel, la productivité et la rotation du personnel. Elle nécessite également l’élaboration de stratégies pour résoudre les problèmes qui surgissent au fur et à mesure que les organisations financières changent.

Créer les meilleures pratiques. La création de meilleures pratiques pour l’intégration des stratégies de transformation et d’autres initiatives organisationnelles prend du temps et nécessite des efforts soutenus. Le processus d’identification des meilleures pratiques nécessite à la fois des recherches et des analyses. En outre, la création de meilleures pratiques ne se fait pas du jour au lendemain. Pour que les meilleures pratiques soient établies, une fonction financière doit suivre l’évolution dans le temps et ajuster ses structures et ses processus si nécessaire.

Examen régulier. Un élément clé de tout plan de transformation financière est l’examen régulier de ses performances. Si de nombreux changements sont efficaces et ont un impact positif, certains sont inefficaces et peuvent avoir de nombreux effets négatifs, même s’ils sont couronnés de succès. Pour contrôler l’efficacité globale des organismes financiers, les gestionnaires doivent régulièrement examiner l’état d’avancement du projet. En examinant régulièrement les résultats du projet, les gestionnaires peuvent détecter les domaines qui nécessitent un effort supplémentaire, améliorer la qualité des données et augmenter la probabilité que la transformation financière produise les résultats escomptés.

Analyse. Les transformateurs financiers doivent inclure l’analyse dans leurs plans. L’analyse aidera les gestionnaires à détecter les problèmes à un stade précoce et à ajuster leurs structures et processus si nécessaire. Les avantages de l’analyse deviendront évidents au fil du temps, à mesure que la transformation des finances sera plus réussie. Lorsqu’elle est correctement appliquée, l’analyse peut réduire les risques et augmenter la probabilité de réussite de la transformation financière.

Des règles budgétaires souples. Les gestionnaires doivent élaborer des règles budgétaires souples pour les initiatives de transformation financière. Ces règles doivent prévoir la possibilité que les dépenses puissent dépasser le cadre prévu ou devenir non rentables pour la santé financière globale de l’organisation. Les règles budgétaires pourraient permettre de procéder à des ajustements lorsque ces possibilités deviennent évidentes.

 

Gestion et mesure du changement. L’une des composantes clés d’une transformation financière réussie est la gestion du changement. La gestion du changement implique l’identification, l’évaluation et la mise en œuvre de mesures conçues pour atteindre l’objectif de la transformation. La mesure entre également en jeu, car les quatre outils décrits ci-dessus ne sont pas conçus pour mesurer l’impact d’un changement, mais pour générer un budget à partir de celui-ci. Ces quatre facteurs sont essentiels à la transformation d’une organisation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *