Actualité Finance

Coronavirus : ce sont les perdants de la crise

Coronavirus: ceux qui sont touchés par la crise

Sous la crise des coronavirus, l’économie chante. Cependant, les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et de l’industrie ont le plus souffert: bref aperçu.

Les faits les plus importants en un coup d’œil

  • L’impact de la pandémie sur l’économie suisse est énorme.
  • Le marché du travail souffre en particulier de la récession économique.
  • De nombreuses entreprises et entreprises doivent licencier et licencier des employés.

Vendredi 13 novembre, le Swiss Hotel à Oerlikon à Zurich a fermé ses portes. La plupart des 347 chambres et suites sont vacantes depuis un certain temps.

Les deux principales sources de revenus, l’aéroport de Zurich et le parc des expositions, sont affectées par le virus corona. L’hôtel suisse de Bâle est également menacé de fermeture. Le propriétaire est Accor, un géant de l’hôtellerie, et sa décision prouve sa décision: Swissôtel et Accor ne sont pas les seuls à faire des licenciements ou des fermetures. La chaîne de restauration Autogrill prévoit de licencier 200 employés dans ses locaux aéroportuaires. Les aéroports de Genève et de Zurich ont également annoncé qu’ils licencieraient et licencieraient des employés.

On ne sait pas combien de personnes seront réellement au chômage.

Le coronavirus a frappé durement l’industrie

Comme l’a écrit « Tagesanzeiger », l’industrie du tourisme a perdu environ 3 000 emplois depuis le début de la pandémie. Cela comprend 1 000 emplois en Suisse. En raison de la perte de 1 000 emplois, l’industrie est également un secteur gravement touché de l’économie. En septembre, General Electric a annoncé son intention de supprimer 436 emplois dans le secteur de la production d’électricité par réseau. Cependant, le syndicat a déclaré 562 emplois. Environ un mois plus tard, l’entreprise a annoncé qu’elle allait devoir licencier 80 employés dans le secteur de l’énergie au gaz.

Toujours dans le domaine industriel, RUAG International a annoncé début octobre qu’elle licencierait 150 salariés d’ici fin 2021. Schindler est un fabricant d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques et prévoit même de licencier 2000 employés en 2009. Les deux prochaines années. Environ 200 d’entre eux seront en Suisse. Le géant de la construction Implenia a récemment annoncé qu’il licencierait 750 employés. 250 salariés perdront leur emploi en Suisse.

Les petites et moyennes entreprises supprimeront ensemble environ 60000 emplois

Les PME doivent également licencier du personnel et prendre des mesures de réduction des coûts. On ne sait pas encore combien de personnes sont touchées: mais la recherche «Tagesanzeiger» suggère qu’il pourrait y en avoir plus de 60 000, et cette information provient des statistiques de l’emploi de l’Office fédéral de la statistique.

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration sera le plus touché, et les grandes entreprises et entreprises seront également touchées. Cependant, selon le journal, les sociétés de location de personnel et les coiffeurs et autres prestataires de services personnels devraient également être victimes de cette crise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.