Actualité Finance

Courte vente en mots simples

Courte vente en mots simples

Courte vente en mots simples

Les ventes sont essentiellement des activités liées à la quantité de produits vendus dans un délai prévu prévu. Celles-ci pourraient être achetées et vendues sur le comptoir ou au moyen d’agents de vente. La livraison d’un produit à un client est également considérée comme une vente. Ainsi, les ventes sont essentiellement liées aux transactions commerciales. C’est la source des revenus générés à partir de la vente de divers types de produits aux consommateurs.

 

Dans le scénario de marché concurrentiel d’aujourd’hui, les ventes sont inévitables. Qu’il s’agisse de l’achat de gaz au supermarché ou de l’achat d’une voiture sur le concessionnaire local, il n’est pas difficile de trouver quelqu’un qui tente de vous vendre quelque chose. En effet, la vente et l’achat de deux dépendent de la transaction qui se déroule entre deux parties. La vente du produit et l’achat de celui-ci dépendent de l’acheteur l’achetant pour un usage personnel et la vente de celui-ci pour gagner des bénéfices.

 

Un vendeur peut être le facilitateur ou l’obstacle des ventes. Le vendeur facilite la transaction de l’acheteur en présentant le meilleur terrain de vente possible. Il peut également créer une prise de conscience du produit ou des services au profit de l’acheteur. Cependant, le vendeur ne devrait pas présenter de fausses tactiques de vente. Celles-ci vaincre le but de ses compétences de vente et entraîneraient la perte d’argent.

 

Les ventes sont basées sur deux facteurs principaux. L’un est l’achat du produit ou du service et l’autre est la fermeture de la vente. L’activité de vente devrait inclure tous les éléments de l’activité de vente, c’est-à-dire L’achat, la donnée du produit ou du service, la couverture de la transaction et enfin l’élimination des actions. La couverture de la transaction fait référence aux différentes méthodes par lesquelles le vendeur protège son intérêt pour l’activité de vente.

 

La vente courte est une de ces méthodes. En courte vente, une personne qui achète un stock particulier le fait à un prix inférieur à la valeur marchande dominante. La raison de la vente à la vente est de couvrir la marge. Cependant, les vendeurs courts doivent suivre les différentes réglementations imposées par la Commission des valeurs mobilières et des échanges (SEC). Ils doivent veiller à ce que la transaction soit effectuée conformément à la loi.

 

C’est l’objectif principal de la société de gaz d’achat. Il est essentiel que l’acheteur bénéficie d’un profit plus important de l’affaire que le montant investi. C’est là que le vendeur joue un rôle vital. L’acheteur doit identifier le type de marge exact requis pour la transaction. Une analyse appropriée des détails du produit et des conditions du marché est nécessaire avant que la décision finale de l’achat ne soit prise.

 

Un autre objectif pour le vendeur est de sensibiliser l’acheteur aux différents avantages et inconvénients du produit. Les experts sur le terrain peuvent trouver plus d’acheteurs pour le produit que le nombre de vendeurs existant. Avec leurs compétences de vente, ils peuvent atteindre cet objectif. Le vendeur doit se rappeler le fait que l’objectif de cette transaction est non seulement de faire plus de bénéfices pour le vendeur, mais également d’augmenter le volume des acheteurs.

 

Un aspect important du processus de vente est la crédibilité de l’acheteur. Plusieurs acheteurs sur le marché ne sont pas convaincus des mérites des produits. Les vendeurs devraient faire en sorte qu’il convient de convaincre l’acheteur des avantages du produit. En faisant cela, ils augmentent les chances de sécuriser les acheteurs futurs et d’améliorer leur rentabilité globale.

 

Si le commerçant souhaite entrer dans le jeu de vente court, il devrait avoir la connaissance des règlements de vente à la vente. Ces lois limitent les commerçants de courte vente du stock de plus de trois mois. C’est un aspect important car le commerçant peut avoir à attendre que des actions supplémentaires soient vendues courtes. Les commerçants doivent comprendre que l’intention des gouvernements est de ne pas entraver la liberté des entreprises de disposer des stocks. Par conséquent, ils devraient suivre les règles strictement.

 

Pour tirer profit des transactions de vente courtes, le commerçant devrait acheter des actions de la société à un prix avantageux. Après avoir vendu les actions à court terme à un prix élevé, le commerçant devrait convertir la quantité inférieure en bénéfice. Si le prix du stock diminue, le commerçant n’obtiendra aucun profit des actions vendues. Cependant, le scénario est différent si le stock augmente. Un commerçant peut faire d’énormes profits en vendant même 100 actions.

 

Toutefois, afin d’avoir un effet de levier en cours de vente, une personne doit avoir un compte de marge. Un compte de marge donne à une personne le droit d’acheter des actions de la société à un prix plus élevé et de convertir le montant inférieur en bénéfice. En cas de titulaire de compte, il n’est pas nécessaire de continuer à acheter et à vendre les actions. Toutefois, si l’investisseur a un compte de marge d’intérêt, il peut alors faire comme il le souhaite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *