Actualité Finance

Crédits Covid : 260 procédures d’abus ouvertes

Crédit Corona: 260 programmes d’abus ouverts 

Les abus les plus courants concernent le versement de dividendes et les écarts importants entre le chiffre d’affaires déclaré et le chiffre d’affaires réel. 

Sur plus de 4 600 cas de fraude au crédit Covid découverts par l’Office fédéral du contrôle financier (CDF), seuls 260 ont fait l’objet de poursuites. Cependant, tous les cas trouvés n’ont pas encore été découverts. Le CDF a déclaré jeudi avoir transféré 4 646 dossiers au Secrétariat d’État à l’économie (SECO), qui ne répondaient pas aux exigences de garanties conjointes et de certaines garanties. Les abus les plus courants concernent le paiement de dividendes et l’énorme différence entre le chiffre d’affaires déclaré et réel.

Eric Jakob du SECO a évalué l’urgence du coronavirus lors d’une réunion médiatique de routine aujourd’hui. Il a déclaré: «Toutes ces situations n’ont pas encore été clarifiées.» Il a expliqué: «Trois ont été découverts. Des centaines d’affaires n’étaient pas fondées et les 900 autres cas impliquaient des violations, mais aucun acte criminel n’a été trouvé. »Le haut fonctionnaire a ajouté que les entreprises concernées devaient rembourser l’argent, mais qu’elles ne seraient soumises à aucune procédure. Dans son quatrième et dernier rapport annuel sur les prêts Covid, la CDF expliquait que sur les 136 434 garanties accordées, 133 053 garanties s’élevaient à plus de 16,4 milliards de francs suisses.

Le membre fédéral Ueli Maurer a déclaré au printemps lorsqu’il a proposé le plan de sauvetage économique qu’il s’attendait à jusqu’à 1% des problèmes de prêt. M. Jacob a dit qu’il était trop tôt pour dire si le nombre dépasse ce seuil. Mais actuellement, sur la base des données disponibles, notre ratio est de 3,5%, et ce pourcentage peut varier. En tout état de cause, l’abus est encore limité en termes de montant d’aide distribué, bref, «acceptable».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.