Actualité Finance

Formation périodique pour les apprenants d’anglais

Formation périodique pour les apprenants d'anglais

Formation périodique basée sur la théorie pour les apprenants d’anglais

Un séminaire sur la formation par correspondance a été organisé dans le but d’améliorer les capacités d’apprentissage des élèves retardés. Il a réuni près de soixante personnes dont quelques spécialistes de l’éducation. Une attention particulière a été accordée aux besoins de ceux qui souffrent de retard mental. La conférence a produit un document qui devrait servir de modèle pour l’enseignement des étudiants handicapés dans les collèges et autres écoles.

 

La généralisation, la modération et l’application des techniques aux personnes mentalement retardées sont abordées dans le document. La relation entre les techniques de formation par correspondance et la théorie de l’autodiscipline est également discutée. Les orientations pour une étude future sont décrites. L’importance des compétences sociales positives est soulignée. L’accent est également mis sur les intérêts particuliers de l’individu.

 

L’idée de base de la formation est basée sur la proposition suivante. Chaque niveau du comportement doit être divisé en certains groupes d’instructions et exécuté dans des ensembles spécifiques de conditions expérimentales. La première étape consiste à mettre en place les conditions expérimentales. Il peut s’agir de situations du monde réel ou même de situations imaginaires. La deuxième étape du programme de formation par correspondance consiste à appliquer le conditionnement à l’individu. Cela peut être fait sous la forme de renforcements positifs ou négatifs.

 

L’idée de base de la formation est qu’il devrait y avoir une base de performance. La base de référence doit être conservée pendant le programme de formation par correspondance. L’étudiant doit acquérir de nouvelles compétences au cours des semaines et des mois du programme. Ensuite, au fur et à mesure de la progression de l’apprentissage, l’étudiant doit exécuter la ou les compétences dans un nouveau contexte, en utilisant la nouvelle référence.

 

Les quatre étapes des programmes de formation par correspondance impliquent le comportement sur la tâche, la performance indépendante et le renforcement des comportements sur la tâche. Les comportements indépendants font référence aux comportements qui ne dépendent d’aucune autre information préalable à effectuer. Les exemples sont marcher jusqu’à la porte, prendre un soda, poser une question, etc. Les comportements indépendants s’apprennent avec le temps et ne sont pas immédiatement évidents.

 

Le comportement sur la tâche dépend des informations déjà disponibles. Ces informations sont votre nom, adresse, numéro de téléphone, adresse, date de naissance, etc. L’objectif de cette procédure est de conditionner l’apprenant à une routine. Un exemple de cette procédure serait: Si j’apprends à dire “Joe, comment vas-tu?” Ensuite, la phrase suivante que j’utiliserais pour conditionner ma réponse serait: “Joe, comment vas-tu?”

 

La troisième étape du processus de formation par correspondance consiste à conditionner l’individu à une performance indépendante. Cela nécessite que la personne formée à utiliser la base de référence établie pour sa réponse aux déclarations dites-faire-rapport. Il s’agit d’une partie importante du programme, car il est essentiel de pouvoir rendre compte de ses propres comportements de manière indépendante pour comprendre l’apprentissage. Dans cette étape, on demande à l’individu d’utiliser le même modèle de dire-faire-rapport, mais maintenant dans des environnements ou des situations différents. Une fois qu’ils ont signalé le même modèle de manière indépendante, ils sont invités à effectuer la même tâche dans différents environnements ou circonstances.

 

La quatrième et dernière étape du processus de formation par correspondance consiste à renforcer la performance indépendante. Dans cette phase, le stagiaire apprend à utiliser à la fois les comportements sur la tâche et les comportements indépendants en conjonction les uns avec les autres. Par exemple, si j’utilisais le nom «Joe» pour signaler l’état du projet actuel sur lequel je travaillais, j’utiliserais alors le même nom, mais dans un contexte complètement différent. Par exemple, je pourrais dire: “Joe, je viens de terminer de travailler sur une transition à l’échelle de la classe d’une classe à une autre. Il est maintenant temps d’exécuter le projet depuis le bureau exécutif” ou “Joe, je viens de terminer un court transition d’une classe à une autre dans notre département d’ingénierie. ” Encore une fois, je laisse le rôle de l’instructeur aux professionnels de notre service de formation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *