Actualité Finance

La baisse des rendements aggrave les taux négatifs

La baisse des rendements en Europe aggrave le contexte de taux d’intérêt négatifs

La Suisse n’a plus les taux d’intérêt à long terme les plus bas du monde. En effet, les rendements obligataires dans la zone euro sont en train de tomber à des niveaux historiquement bas.

Depuis le choc corona et les interventions d’urgence des banques centrales en mars, le marché des obligations d’État semble être gelé. Les taux d’intérêt sont bas. « Ce n’est plus un vrai marché », déclare Steen Jakobsen, économiste en chef de la Saxo Bank. « Les taux d’intérêt ne sont plus déterminés par l’offre et la demande, mais par les gouvernements et les banques centrales ».

Récemment, cependant, le marché a connu une certaine évolution. Alors que les taux d’intérêt à long terme aux États-Unis ont légèrement augmenté depuis le mois d’août, les rendements dans la zone euro continuent de baisser. Les Bunds allemands sur dix ans ne rapportent plus que -0,62%. Auparavant, les taux d’intérêt n’étaient aussi bas qu’au début de la Coronapanik et à l’été 2019. Le rendement français sur dix ans est passé de 0 à -0,33% depuis juin ; le rendement néerlandais a chuté de -0,15 à -0,51%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.