Actualité Finance

La télévision : Le ministre des médias Sommaruga intervient dans l’affaire de la RTS

Harcèlement sexuel à la télévision franco-suisse: le ministre des Médias Sommaruga intervient dans l’affaire RTS

Le président fédéral a souligné que la prévention du harcèlement sexuel sur le lieu de travail relève de la responsabilité de la direction.

La présidente fédérale et ministre des médias, Simonetta Sommaruga, a été la première à commenter l’affaire de harcèlement et d’intimidation à la télévision suisse (RTS). Le président du conseil d’administration de la RSS, Jean-Michael Cina, l’a personnellement informée de la prochaine enquête du conseil. Annetta Bundi, responsable de la communication de Sommaruga, l’a confirmé à la demande de CH Media.

Bendi a déclaré: « La présidente Sommaruga est heureux que le conseil d’administration ait demandé des éclaircissements, y compris une enquête externe sur les responsabilités. » M. Sommaruga discutera des procédures restantes avec SSR « lors de la prochaine négociation ». Sommaruga s’occupera personnellement de l’affaire La déclaration de Mme Sommaruga indiquait qu’elle travaillait elle-même sur cette question à Genève. Le ministère s’est déclaré préoccupé par les recherches menées par le journal Le Temps. Il y a dix jours, le journal écrivait que le harcèlement sexuel et l’intimidation se produisaient à la télévision suisse-française depuis de nombreuses années. Les supérieurs n’ont pas mené d’enquête approfondie sur ces cas, la «culture du silence» prévalait dans la gare. De 2001 à 2017, le responsable de la RTS était Gilles Marchand, l’actuel directeur général de SRG.

 

Sommaruga dit maintenant qu’il interviendra directement dans l’audiovisuel public si nécessaire.

Sa porte-parole, Mme Bendi, a expliqué: «Le président Sommaruga décidera des mesures de suivi à prendre en fonction des résultats de l’enquête.» SSR vérifie actuellement si les supérieurs de la RTS ont répondu de manière appropriée aux plaintes des employés. Les sociétés de radio et de télévision examinent également si le système interne de signalement des cas de harcèlement fonctionne correctement.

Avertissement de gestion SSR?

Annetta Bundi a souligné que le président Sommaruga condamne toutes les formes de harcèlement et d’intimidation sur le lieu de travail. «La SSR est un modèle et la prévention du harcèlement sexuel est la responsabilité de la direction». La dernière phrase de la déclaration peut être comprise comme un avertissement à Marchand. Si l’enquête conclut qu’en tant que chef du bureau de Genève, il n’a pas répondu de manière professionnelle aux plaintes des employés, alors le ministre des Médias sera confronté aux questions suivantes: un nouveau directeur général est-il nécessaire? Bernard Rappaz, rédacteur en chef de RTS, a transféré ses fonctions à son adjoint jusqu’à la fin de l’enquête. Deux autres directeurs de la station ont été suspendus. L’animateur Darius Rochebin (Darius Rochebin) a également été accusé par des employés. L’animateur de l’émission, Darius Rochebin (Darius Rochebin) a annoncé un procès en diffamation contre le journal « Le Temps ». Il a déposé plainte auprès des autorités françaises, il est important de relever qu tous les protagonistes de cette affaire sont innocents tant qu’ils n’ont pas été condamnés par un Tribunal.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.