Actualité Finance

LE PRÉSIDENT DE SWISSCOM REMET EN QUESTION LA PARTICIPATION MAJORITAIRE DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

Le président de Swisscom remet en question la participation majoritaire dans la Confédération suisse – Swisscom partage un peu plus fort 

Hansueli Loosli, qui quittera ses fonctions de président de Coop et du conseil d’administration de Swisscom au printemps, remet en question la participation majoritaire 51% de la Confédération dans le groupe des télécommunications.

En Europe, les États ont vendu la plupart des entreprises de télécommunications presque partout, a déclaré « CH Medien » (numéro 12. 31) dans une interview accordée aux journaux. 
Même si la participation tombe à 35 ou 40%, la Confédération pourrait encore garantir des points importants comme le réseau ou l’accès par la loi. Mais Loosli a poursuivi en disant que la question de la participation de la Confédération dans Swisscom devrait être résolue par les politiciens. « Je dirai simplement: le Conseil fédéral et le Parlement feraient bien de garder l’idée initiale d’un cap libéral. L’ouverture du marché des télécommunications a fonctionné. « 

Dans l’interview, Loosli se défend également contre l’accusation selon laquelle Swisscom tente d’expulser des concurrents du marché, par exemple dans l’extension du réseau de fibre optique. « Personne n’est contraint de quitter le marché ou n’est désavantagé; au contraire, les concurrents bénéficient et utilisent nos réseaux de manière non discriminatoire dans des conditions réglementées ou commercialement convenues.  » Comme cela a été communiqué, Swisscom fera appel contre les mesures de précaution imposée par la Commission de la concurrence (Comco) pour la construction de réseaux en fibre optique. 
Pendant ce temps, Loosli est convaincu que le groupe a appris de la série de problèmes survenus chez Swisscom au printemps, qui ont également affecté les numéros d’urgence. « Dans l’ensemble, nos systèmes fonctionnent parfaitement, comme l’a montré l’expérience de Corona. Swisscom est technologiquement au top, comme en témoignent tous les tests remportés en 2020 ». 

Prix  de détail pas trop élevés: rétrospectivement, Loosli explique qu’il était important de se concentrer sur la qualité et le prix, ainsi que sur la productivité interne. « Il m’est rapidement devenu clair qu’à un moment donné, des discounters étrangers arriveraient en Suisse. C’est pourquoi nous avons réduit les coûts à temps, fermé une vingtaine de petits magasins et construit de nouveaux, plus grands, comme celui de Schafisheim, et nous pleinement investi dans la numérisation « . Coop était devenue plus compétitive, avait gagné des parts de marché et était prête. 

M. Loosli estime que le niveau des prix en Suisse n’est pas trop élevé par rapport à d’autres pays. Le facteur décisif de la comparaison n’est pas les prix absolus, mais le pouvoir d’achat. « En moyenne, les Suisses ne consacrent que 8% de leurs revenus à l’alimentation, les Allemands 11% et les Français 13%.  » Outre les revenus plus élevés en Suisse, il existe également des impôts beaucoup moins élevés et de meilleures dispositions en matière de retraite. 
Actuellement, le commerce de détail suisse profite du fait que Corona a paralysé le tourisme d’achat. Mais Loosli est convaincu que cela changera à nouveau. Cependant, de nombreux touristes découvrent les avantages des achats pratiques. De nombreux consommateurs, dit-il, ont réalisé combien de temps et même de voiture ils économisaient. « Et ils se rendent compte que presque tout ici en Suisse a des produits tout aussi bon marché. « 

Concernant la campagne de vaccination contre le coronavirus qui a été lancée en Suisse, M. Loosli est contre la recommandation de vaccination aux salariés. « Ce n’est pas notre travail de dire aux gens de se faire vacciner. C’est à chacun de savoir par lui-même.  » Il dit que c’est une question d’information et d’éducation, pas de pression. Et le fait que, comme dans certains pays asiatiques, seuls les clients vaccinés puissent entrer dans les magasins est totalement impensable dans ce pays. 
Les actions de Swisscom progressent légèrement dans le trading suisse: lors de l’échange, elles augmentent de 0. 59% pour atteindre CHF 479. 90. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.