Actualité Finance

Novartis voit la lumière et les ombres de COVID-19 au troisième trimestre

Avec COVID-19, Novartis a vu la lumière et l’ombre au troisième trimestre – le cours de l’action Novartis est affiché en rouge

Au troisième trimestre, la pandémie COVID 19 a continué d’affecter Novartis.

Novartis a continué à ressentir les effets de la pandémie de Covid 19 au troisième trimestre. Le patient continue d’éviter de voir un médecin. À mesure que le taux d’infection augmente, il reste à voir comment cette tendance se propagera au deuxième trimestre. Cependant, la question décisive à l’avenir est de savoir si les mesures de verrouillage seront à nouveau mises en œuvre. Le PDG Vas Narasimhan a déclaré mardi dans une interview accordée à AWP: « Cela peut entraîner une perturbation du système de santé. » Dans ce cas, Novartis doit également revoir ses objectifs.

Au troisième trimestre, Novartis a plus ou moins atteint ses objectifs. Le chiffre d’affaires du groupe au cours de cette période a atteint près de 12,3 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 1% par rapport aux années précédentes. Calculées à taux de change constant (TCC), les ventes sont restées au niveau de l’année précédente. En termes de bénéfices, Novartis a généré un bénéfice d’exploitation de 2,4 milliards USD (en hausse de 2%), tandis que le bénéfice net de la même période était de 1,9 milliard USD (-5%). Novartis estime que des taux d’imposition plus élevés et des dispositions pour des solutions juridiques ont un impact négatif sur l’industrie.

Réduire les coûts

Cependant, pour les analystes, le résultat opérationnel core ajusté des différents effets est plus important. Calculé à taux de change constant, le résultat opérationnel core a augmenté de 11%, ce qui était en ligne avec les objectifs de gestion, mais dépassait le consensus d’AWP. La croissance significative du Groupe s’explique notamment par sa stricte gestion des coûts. Ces économies de coûts sont principalement dues à la couronne. Par exemple, moins de voyages ou de réunions virtuelles réduiront les dépenses. Narasimhan a déclaré: « Nous prévoyons que les économies directement liées à Covid-19 auront un impact positif sur le compte de résultat jusqu’à l’année prochaine. »

Développement du secteur mixte

Comme toujours, des deux secteurs, les «médicaments innovants» du secteur pharmaceutique ont le plus contribué aux ventes (+ 2%). Le moteur de la croissance est le médicament cardiotonique Entresto, le médicament contre le psoriasis Cosentyx et la thérapie génique Zolgensma. Novartis a déclaré que dans le même temps, le déclin dans des domaines tels que les soins de la peau et des yeux a entravé la croissance. En revanche, selon Novartis, Sandoz (-2%) est plus touché par la pandémie Covid 19. Novartis a déclaré que la pandémie limite l’accès des patients à la thérapie de détail.

Augmentation des bénéfices

Par conséquent, les prévisions de performance annuelle des deux départements sont également différentes. Bien que Novartis continue de s’attendre à une augmentation médiane des ventes de médicaments, l’objectif de Sandoz a été abaissé.

L’objectif de Sandoz a été abaissé, mais il devrait maintenant rester au niveau de l’année dernière et non augmenter. Novartis a confirmé l’objectif de vente de l’ensemble du groupe. Calculées à taux de change constant, les ventes devraient croître à un taux moyen à un chiffre. En revanche, le résultat opérationnel core a augmenté et devrait désormais croître à un taux de croissance faible à moyen de 10%. Cependant, Narasimhan a déclaré dans la matinée que si les mesures de verrouillage étaient à nouveau mises en œuvre, ces objectifs pourraient devoir être ajustés.Le cours de l’action Novartis a récemment chuté de 2,86% sur le marché suisse à 74,15 francs suisses. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.