Actualité Finance

Le PDG de Pfizer se débarrasse de 5,6 millions de dollars de stocks

Le PDG de Pfizer se libère de 5,6 millions de dollars de stocks alors que les espoirs de vaccins contre le coronavirus font décoller les actions

Selon la règle 10b5-1, la vente d’actions fait partie du plan d’échange

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a vendu lundi les actions de la société pour 5,6 millions de dollars, et le cours de l’action de la société a augmenté de 15%. Les 19 entreprises de la société ont un taux effectif de 90%. Dans le cadre du plan d’échange de la règle 10b5-1 adopté le 19 août, Bourla a vendu 132 508 actions Pfizer au prix de 41,94 $ l’action. La société a annoncé qu’à partir de la première phase de l’étude, il prévoyait de vendre Pfizer et détient 81 812 actions. Action Pfizer.

«La vente de ces actions fait partie du plan financier personnel du Dr Bourla et d’un plan préétabli (10b5-1). Conformément aux règlements de la SEC, le plan permet aux principaux actionnaires et initiés de sociétés cotées de mener les transactions suivantes: un porte-parole de Pfizer Le communiqué disait: « Négocier un nombre prédéterminé d’actions à un moment donné.  » Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont déclaré le 19 août que le vaccin de recherche pourrait être soumis à un examen réglementaire dès octobre. M. Burla a écrit dans une lettre ouverte le 16 octobre que Pfizer peut demander une autorisation d’utilisation d’urgence dans la troisième semaine de novembre.

Burla n’était pas le seul dirigeant de Pfizer à vendre des actions lundi. La vice-présidente exécutive Sally Susman (Sally Susman), par le biais de son plan d’échange de règles 10b5-1, a encaissé 43 662 actions au prix de 41,94 $ par action, ce qui porte son revenu à 1,8 million de dollars. Sussman détient toujours 108 804 actions. Les vaccins Pfizer et BioNTech devraient être disponibles pour la plupart des Américains d’ici la mi-2021, et le vaccin devrait être le premier vaccin à recevoir l’approbation réglementaire pour le COVID-19. À la fin de cette année, jusqu’à 1,3 milliard de doses peuvent être utilisées chaque année. Malgré les bonnes nouvelles concernant la recherche par Pfizer d’un vaccin COVID-19, lundi de cette année, l’action a chuté de 1,28%, sous-performant l’indice S&P 500, qui a augmenté de 9,74%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.