Actualité Finance

Roche fournit un test de détection

Roche propose un test d’anticorps anti-coronavirus pour Moderna

Basel Pharmaceuticals travaille en étroite collaboration avec des entreprises américaines pour lutter ensemble contre la couronne.

Évaluation par Arno Schmocker le 09.05

Depuis le début de la crise coronale, le service diagnostic de Roche est sorti de l’ombre-normal pour les leaders du marché. Dans le même temps, les services des sociétés pharmaceutiques ont lancé plusieurs tests de détection de virus sur le marché. Elle a maintenant commencé à travailler avec la société pharmaceutique américaine Moderna, qui est à la pointe du développement de vaccins. L’accord est lié à l’expérience de recherche de Moderna, c’est pourquoi la valeur économique directe de Roche et son impact sur le cours des actions sont limités. Le fait que les équipements de Roche puissent mieux comprendre la relation entre la protection vaccinale et les niveaux d’anticorps est sans aucun doute un atout pour l’obtention d’images.

Roche (ROG 304.80 + 0,1%) continue de travailler dur dans le domaine du contrôle corona et a désormais établi un partenariat avec la société américaine Moderna. La société américaine a récemment déposé une demande d’approbation d’urgence pour ses candidats vaccins corona aux États-Unis et en Europe. À son tour, Roche a lancé plusieurs tests corona via son service de diagnostic.

Roche a annoncé mercredi que dans le cadre de cette collaboration, le test Elecsys anti-SRAS-CoV-2 S sera désormais utilisé dans des essais de recherche pour le vaccin Moderna mRNA-1273.

L’objectif est de faciliter la mesure quantitative des anticorps anti-SRAS-CoV-2 et d’établir une éventuelle corrélation entre la protection induite par le vaccin et le taux d’anticorps dans le domaine de liaison au récepteur (RBD).

La mesure des niveaux quantitatifs de ces anticorps aidera Moderna à mieux comprendre la relation entre la protection vaccinale et les niveaux d’anticorps. Cela peut jouer un rôle dans l’évaluation du moment et du moment où une personne doit être revaccinée ou pour répondre à d’autres questions cliniquement pertinentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *